« Valentine ou la passion du théâtre », rencontre avec Valentine Tessier par Philippe Catoire au théâtre Essaïon, à Paris.

Reconstitution vivante.
« Valentine » est un hommage. L’hommage d’un grand – Philippe Catoire – à une très grande du théâtre et du cinéma français : Valentine Tessier. Cette dernière donna le 20 octobre 1973, chez elle, un entretien d’une heure à Jean José Marchand et Rose Marie Moudoues. Philippe Catoire, qui a toujours gardé un souvenir ébloui de l’adaptation de L’Idiot dans laquelle il l’avait vue en 1966 et qui avait remarqué sa vivacité d’expression, sa précision dans les souvenirs, sa simplicité et son humour lors de cet entretien, a voulu nous le faire revivre.
Dire que c’est réussi est en dessous de la vérité. Que ce soit un homme qui joue une femme ne gêne pas une seconde. La perfection de la diction va jusqu’à faire éprouver la malice ou la bonhomie de cette femme au détour d’un souvenir précis ou d’un autre dont on devine pourquoi elle ne termine pas sa phrase. Pour ce qui concerne la mise en scène, il applique le principe de Copeau selon lequel elle ne doit pas se voir. Tout au plus remarque-t-on un léger effet de lumière pour souligner les moments où il restitue la façon dont était joué tel ou tel personnage.
Grâce à elle – et à lui – on a l’impression de vivre dans l’intimité de Jacques Copeau, Louis Jouvet, Charles Dullin ou André Barsacq. On traverse ces périodes étranges que furent les deux guerres et l’entre-deux-guerres, on va du cinéma muet au parlant, on apprend les traits de caractères de chacun et les conditions de travail de la première moitié du XXe siècle. On fait connaissance avec le monde du théâtre non pas d’une manière livresque ou comme on en parle dans les magazines racoleurs, mais par le témoignage bienveillant d’une femme pour qui jouer était plus qu’un métier : une vocation. Et la pièce est tellement réussie qu’elle pourrait en faire éclore…
Pierre FRANÇOIS
« Valentine ou la passion du théâtre », rencontre avec Valentine Tessier par Philippe Catoire. Conception et interprétation : Philippe Catoire. Le dimanche à 17 h 30 jusqu’au 10 avril au théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au lard, 75004 Paris, métro Hôtel-de-Ville, Rambuteau, tél. 01 42 78 46 42, https://www.essaion-theatre.com/spectacle/941_valentine.html

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *