Spiritualité : chanter encore sur les compositions d’André Gouze ?

L’homme et l’œuvre. Dans l’affaire de Jean Vanier, l’on a eu affaire aux dérives d’un homme dont l’œuvre lui survit et reste positive, portée qu’elle est par une multitude de personnes dévouées. Dans l’affaire de Marie-Dominique Philippe, l’œuvre de l’intéressé* est vouée à disparaître. Dans l’affaire qui se profile, d’André Gouze, accusé de viol sur…

Théâtre : « Au seuil de la vie », d’après « Nära livet », d’Ulla Isaksson pour le film d’Ingmar Bergman au théâtre Les Déchargeurs, à Paris.

Destins incertains. Trois femmes. Trois destins. Qui basculent. Une infirmière. Une présence. Un catalyseur. On est dans un service de maternité. En Suède : la blondeur, mais aussi quelques chansons et soliloques l’expriment. Il y a celle qui vient épanouie et qui attend avec impatience que le bébé veuille bien sortir. Il y a celle qui…

Théâtre : « Pardonne-moi de me trahir », de Nelson Rodrigues, trad. Thomas Quillardet, au théâtre Les Déchargeurs, à Paris.

Transmission et perversité. « Pardonne-moi de me trahir » est une pièce sur l’obsession, la transmission et la perversité. Autrement dit, une tragédie moderne mettant en scène des personnages prisonniers de leurs désirs inconscients, en souffrance et voulant vainement s’en libérer. Son langage, loin de l’élégance de l’alexandrin, s’enracine dans les détresses quotidiennes dont l’auteur…

Théâtre : « Le Dindon », par Sophie Lolis et librement inspiré de Feydeau, au théâtre Essaïon, à Paris.

De haut vol. On y croit, on y rit régulièrement (et parfois aux éclats) et la musique est au diapason du ton de l’ensemble. De quoi s’agit-il ? D’un spectacle musical librement adapté du « Dindon » de Feydeau. Pas si librement d’ailleurs, car on y retrouve les principaux personnages, avec en prime la « Môme Crevette »* alias ceux…

Théâtre : « De Vers en verres ». De Corneille, Goldoni, Hugo, Marivaux, Molière, Musset, Racine, Rostand, Tchekhov… au théâtre Essaïon, à Paris.

Menu artistique. C‘est jusqu’au 3 juillet, mais seulement le dimanche à 17 h 30. Il s’agit donc de ne pas se tromper de jour. De quoi s’agit-il ? D’un menu présenté aux spectateurs pendant qu’ils attendent pour retirer leurs places au guichet. Chacun choisit trois rubriques, qui composeront l’entrée, le plat et le dessert. La…

Théâtre : « Nina et les managers », de Catherine Benhamou au 100 Établissement Culturel Solidaire, à Paris.

Glaçant et si humain. « Nina et les managers » fait partie de ces pièces qui marquent. Autant par le talent déployé que par la cruauté du thème. La scène d’exposition pose d’emblée l’ambiance glaciale de la situation à travers des éclairages froids, une chorégraphie mécanique et des dialogues stéréotypés. On est dans une entreprise et, dans…