Théâtre : « Villes mortes », de Sarah Berthiaume, au Théâtre les déchargeurs, à Paris.

Quatre femmes battantes. « Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves et notre petite vie est entourée de sommeil. » William Shakespeare. Quatre femmes, quatre récits denses, comme des cris, des spasmes de tranches de vie… Chaque histoire mélange le passé ou l’histoire (éruption volcanique à Pompéi et explosion ou séisme causée par une rupture…

Théâtre : « Ego-système, le musée de votre existence », de (texte et musique) Raphaël Callandreau au théâtre Essaïon, à Paris.

Bons copains. « Ego-système, le musée de votre existence » est une pièce inattendue autant que montée de main de maître. Que l’on imagine : des comédiens chantent – sans discontinuer – dansent et jouent dans une harmonie totale pendant toute la durée du spectacle. Chaque geste de la chorégraphie met en valeur le propos…

Association : Partagence, après l’urgence (fin).

Partagence intervient après les ONG agissant dans l’urgence et avant le retour à la vie normale, pour le favoriser. Si elle agit en principe à la suite de catastrophes naturelles, elle a déjà mené des actions consécutives à des explosions et livre désormais du matériel jusqu’en Ukraine. Il se trouve que l’un des intervenants de…

Association : Partagence, après l’urgence.

Relais. Certaines associations agissent dans l’urgence, d’autres accompagnent les victimes vers un retour à la normale : Partagence fait partie de celles-ci depuis 2014. Elle est spécialisée, dans la réhabilitation des logements, le conseil face aux assurances et un soutien psychologique complémentaire à l’action des institutions publiques après des catastrophes (inondations dans l’Aude, incendie au…

Théâtre : « Le premier sexe, la grosse arnaque de la virilité », de et avec Mickaël Délis au Théâtre de la reine blanche — Scène des Arts et des Sciences, à Paris.

Il n’y a pas que la taille… « Le premier sexe » est une interrogation inattendue sur l’identité masculine. Le narrateur, élevé par une mère en désir de miroir et qui a côtoyé « des hommes pas franchement admirables, des femmes pas forcément admirées » raconte une vie atypique. Avec légèreté, il explique comment sa…

Théâtre : « Le Livre de l’intranquillité », de Fernando Pessoa, adapté, mis en scène et avec David Legras au théâtre Les Déchargeurs, à Paris.

Dérision légère. « Le Livre de l’intranquillité » est un ouvrage posthume de Pessoa publié en 1982. De ce dernier est tiré un spectacle solo dans lequel le comédien se glisse dans la peau de l’hétéronyme de l’auteur, qui est ici un modeste employé comptable. Certes, la pièce, lors de la première, n’avait pas encore…