Théâtre : « Butterfly, l’envol », micropéra du collectif La Boutique inspiré de l’œuvre de Puccini au théâtre de l’Épée de bois, à Paris.

Sobriété du décor, simplicité des sentiments, parcimonie d’instruments autour d’une voix unique : tout est en accord dans cette pièce qui puise à la source de Puccini tout en la complétant par des airs existants ou créés ainsi par que des mélodies jazzy ou de variété. Tout exprime la pureté naïve face à un égoïsme…

Théâtre : « Liza et moi, histoires de mères et de filles », de Sandrine Delsaux mis en scène par Sophie Thebault au Théâtre de la reine blanche, à Paris.

Féminin tragi-comique. Que les hommes se rassurent : si « Liza et moi » (à bien distinguer de « Lisa et moi » qui a eu le succès que l’on sait d’août 2018 à janvier 2019 à l’Essaïon) est bien une histoire de relations et de transmission entre mères et filles, elle est accessible à tous. Dès le résultat de…

Théâtre : « L’Incivile », de Lauren Houda Hussein au Grand parquet, à Paris (puis en tournée).

À voir de toute urgence ! Si l’on s’interdit ici d’employer l’impératif par respect pour le lecteur, on se permet cependant de recommander de décommander séance tenante ce qui était prévu pour demain et de foncer au Grand parquet voir « L’Incivile ». Ceux pour qui « Antigone » est une pièce de référence seront comblés par cette actualisation toute…

Théâtre : « Zaï zaï zaï zaï », de Fabcaro, adapté par Maïa Sandoz et Paul Moulin ; mis en scène par Paul Moulin, au Théâtre de l’atelier, à Paris.

Absurde, burlesque et ravageur. Faut-il avoir lu la BD de Fabcaro pour apprécier la pièce « Zaï zaï zaï zaï », qui en reprend le texte quasi à la lettre ? Non, car les ravages de l’humour par l’absurde sont bien au rendez-vous. Le travail sur les voix, les bruits et les musiques est phénoménal. Seul bémol : même…

Théâtre : « Changer l’eau des fleurs », d’après le roman de Valérie Perrin au Théâtre Lepic, à Paris.

Amours mystérieuses. « Changer l’eau des fleurs » fait partie de ces pièces qui sont réussies à plus d’un égard. L’incarnation des comédiens, d’abord, est particulièrement réussie, même si l’on est un peu inquiet du jeu adopté au tout début par des personnages encore inconnus à ce moment-là et répétant plusieurs fois la même phrase. Jeu dont…