Theatre : « La Place royale » de Corneille au Théâtre de l’Aquarium à Paris.

« La Place royale » ne correspond pas du tout à l'image d'un Corneille poussiéreux. Il ne s'agit pas vraiment d'une pièce comique, quoique, car on y rit régulièrement… Ce qui frappe, c'est sa modernité. Elle agite les questions du temps, qui sont bien parentes de celles d'aujourd'hui : qu'est ce que l'amour, le mariage est-il sa seule traduction possible, peut-on rester libre au point de subordonner son sentiment à sa volonté lorsqu'on est épris ? La femme soumise à la gent masculine quant à son statut n'est-elle pas en fait libre de remplacer un amant par plusieurs autres quand il lui en vient l'envie ? Le rôle de Dieu est-il d'être le consolateur des âmes esseulées ?
Les personnages sont bien campés, les répliques vont au fond des choses. Certes, on peut relever, au soir de la première, une ou deux attitudes illogiques (le frère qui de benêt devient soudain autoritaire, par exemple) ou excessives (les violences dont Angélique est la victime). Mais on savoure la façon dont la pièce est adaptée : le texte et rien que le texte mais joué dans des attitudes contemporaines et, paradoxe qui ne manque pas de sel, une scène finale dans laquelle la gestuelle dit exactement l'inverse que le texte. Oui, cette pièce est un magnifique objet théâtral inclassable, mais pour notre plus grand bonheur !
Pierre FRANÇOIS
« La Place royale », de Pierre Corneille. Avec Christophe Laparra, Hélène Viviès, Linda Chaïb, Assane Timbo, Nicolas Senty, Antoine Sastre. Mise en scène : François Rancillac. Du mardi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 heures au Théâtre de l'Aquarium, Cartoucherie, route du champ de manœuvre, 75012 Paris jusqu'au 1er février puis en tournée. Le 6 février à la Ferme de Bel Ebat de Guyancourt, le 9 février au Théâtre de la ville de Berne (Suisse), le 12 février à l’Équinoxe, grande scène nationale de Châteauroux, le 17 février au Moulin du roc, scène nationale de Niort, les 25 et 26 février à la Comédie de Caen-Théâtre d'Hérouville, du 17 au 27 mars au Théâtre de la Croix-Rousse, du 31 mars au 3 avril au Théâtre de Dijon Bourgogne, les 9 et 10 avril à l'Action culturelle du Barrois de Bar-le-Duc, le 14 avril au Centre des Bords de Marne au Perreux, les 28 et 29 avril au Cratère d'Alès, les 5 et 6 mai au Théâtre Firmin Gémier-La Piscine de Chatenay Malabry, le 12 mai au Théâtre de la madeleine de Troyes, les 19 et 20 mai au Nest de Thionville.

Photo : Christophe Raynaud de Lage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>