LeBizarreIncident21334026571PhotoAntoniaBozzi220X147X72

Théâtre : « Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit » au Théâtre de la Tempête à Paris (poésie).

Bizarre, par Béatrice Chaland. "Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit". D'après le roman de Mark Haddon. Adaptation Simon Stephens. Texte français Dominique Hollier. Mise en scène Philippe Adrien. (11-09-2015, 20h00) Ils s'ébattent dans la verdure, Dans une chorégraphie pure Qui s'éclate dans la vie dure. A "La Tempête", tout perdure, Vibre et galope…

KikiDeMontparnasse220X138

Théâtre : « Kiki de Montparnasse » au Lucernaire à Paris

Vivante. « Kiki de Montparnasse » se donne au Lucernaire(1). Dans une autre adaptation et mise en scène que celle vue à La Huchette(2). Cette fois-ci, c'est Jean-Jacques Beinex qui s'y est collé, avec sur le plateau Héloïse Wagner. On est ici dans une version plus distanciée par rapport au contexte. Par exemple, au lieu de chanter…

AuDehorsHigh-2X220X147X72

Théâtre : « Au-dehors » au Théâtre de Belleville à Paris.

Dépression. « Au-dehors » est un spectacle particulier. C'est une véritable performance d'acteur. Parfaitement réussie. Mais à réserver aux spectateurs initiés dont le moral est au plus haut. De quoi s'agit-il, en fait ? De ce qui se passe dans la tête d'une personne qui est en train de disjoncter après avoir appris sa mise au chômage. On…

IMG_20150909_205454HarpaDiva147X147X72

Théâtre et musique : « Harpa diva, pas de deux pour harpe et comédienne » à l’Essaïon à Paris puis au Festival « Au Gré des Arts ».

« Harpa diva, pas de deux pour harpe et comédienne » met en scène… une harpe. Pour être honnête, c'est plutôt la musique qui est la grande vedette de ce concert théâtralisé qui se donne une fois par semaine à l'Essaïon. Cette suite de tableaux musicaux mêle les hommages aux interprètes (La Callas, évidemment), aux rôles-titres (Eugène…

DSC_7284LesSurvivants220X146X72

Litterature : « Les Survivants », de Wuhe, chez Actes sud

« Les Survivants » est un livre étrange et fascinant. En 280 pages l'auteur taïwanais Wuhe utilise le point moins d'une demi-douzaine de fois. Ses pauses ne sont marquées que par des virgules, qui servent aussi de transitions à ses associations d'idées. Le style oral de l'auteur, qui écrit comme s'il tenait un journal instantané, nous convoque…