1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (6).

Comment l’aborder ? Pour lui, ce livre, il le répète, est une tentative de « lier le passé au futur, le présent étant vide ». Il a bien conscience – lui qui est « d’accord » avec quelques idées anciennes de l’Église, comme les visions de l’enfer par sainte Thérèse d’Avila ou sœur Lucie – que même si son désir…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (5).

Cette dernière expression manifeste une des dimensions majeures de son livre : méditer sur l’existence immatérielle depuis un espace qui se situe à mi-chemin entre la folie et la mystique. Inutile de chercher dans son roman une chronologie ou un espace connus. Il y dialogue librement avec son lecteur, d’esprit à esprit, de tension vers l’infini…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (4).

On s’interroge cependant quant aux clefs de lectures permettant d’appréhender ce récit sans début ni fin – « On peut ouvrir mon livre à n’importe quelle page. », dit-il – et qui se situe dans un réel au-delà de la réalité connue. Pourquoi enfin son texte est-il si marqué par le sexe et la drogue – « Alice,…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (3).

Pourtant, on ne compte pas les formules fulgurantes. Il y a celles qui sonnent comme des slogans : « Enfoncer le fini dans l’infini ; puis dilater ce dernier jusqu’à l’explosion. », « Le sacré se fait par le dénuement et la faim ; le dépouillement et la soif. », « L’asile : la cour des non-miracles, des cœurs purs, humblement malades. ». Et celles…

1907TheatreUneFemmeSansPrejugesTno147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2131

Théâtre : « Une Femme sans préjugés », d’après Anton Tchekhov au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Condamnation. « Une Femme sans préjugé » est excellent : on croit aux personnages dès leur entrée en scène, avant même qu’ils n’ouvrent la bouche. La fille et son fiancé sont parfaitement conformes à la description que les parents viennent de faire d’eux. Le suspense est entretenu jusqu’à la fin. On est conquis du début jusqu’à la fin.…

1907TheatreMarleneDietrichTno147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF1929

Théâtre : « Marlène Dietrich, Les nuits blanches de l’ange bleu », de Luana Kim au théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Touchante. On a déjà admiré leur talent dans « Paroxysme » – encore joué six fois en septembre – adapté de « La Crise » de Tchekhov et ils mettent en scène avec un égal bonheur la vie de Marlène Dietrich, toujours au Théâtre du Nord-Ouest, ce lieu qu’il faudrait inventer s’il n’existait pas. Luana Kim et Olivier Bruaux,…