OùEtaisTuPattySmithPhotoLiinaKeevallik220X139X72

Théâtre : « Où étais-tu ? Road-movie amoureux, poétique et déjanté » au Lucernaire à Paris puis en tournée.

Jamais sous-titre n'a autant correspondu au contenu d'une pièce ! Car « Où étais-tu ? » est bien un « road-movie amoureux, poétique et déjanté ». il s'agit du portrait d'une femme qui s'est donné avec autant de sincérité que de fougue à tous les hommes pour lesquels elle a conçu une affection et qui se rend compte qu'elle reste seule…

CineConcertMelies220X147X72

Musique et cinéma muet : « En plein dans l’œil : ciné-concert d’après l’œuvre cinématographique de Georges Méliès » en tournée.

Jean-François Alcoléa est un artiste qui ne craint pas de monter un spectacle difficilement classable. Le genre du ciné-concert a certes existé, mais au temps du cinéma muet. Et voilà qu'il le ressuscite en le modifiant à peine : au lieu de faire jouer la même musique quel que soit le film, il en a créé…

therese4PhotoAnnabelDuPlessix220X157

Théâtre : « Thérèse l’universelle » à la crypte de N.-D. des champs, à Paris.

« Thérèse l'universelle » est la seconde pièce de Michel Pascal, après « Histoire d'une âme » qui a touché, en français comme en anglais, cent cinquante mille spectateurs de dix-huit pays. On est là dans la catégorie – rare et réjouissante – des pièces spirituelles jouées dans des églises et de qualité professionnelle. Il faut imaginer le chœur…

Peggy220X132

Théâtre : « Dans les veines ralenties » et « Peggy Pickit voit la face de Dieu » au Théâtre de l’Aquarium à Paris.

Le théâtre de l'Aquarium associe, dans son spectacle « Dyptique » deux pièces – « Dans les veines ralenties », d'après les consignes données par I. Bergman à ses acteurs dans « Cris et chuchotements », et « Peggy Pickit voit la face de Dieu », de Roland Schimmelpfennig – dont les thèmes ont des correspondances. Dire que le lieu aurait été inspiré…

TheatreLaPeauDElisa220X140PhotoFabienneRappeneau

Théâtre : « La Peau d’Élisa » au Théâtre Michel à Paris

Certains textes contiennent tout le sens du récit, d'autres évoquent une atmosphère, « La Peau d’Élisa » fait clairement partie de la seconde famille. Pour notre plus grand plaisir dans la mesure où il est très bien interprété. « La Peau d’Élisa », de la québécoise Carole Fréchette* est une histoire de femme racontée par une femme à…