Théâtre : « La Mouette », d’Anton Tchekhov (sans coupe) au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Une ambiance.
En allant voir « La Mouette » au Théâtre du Nord-Ouest, on en a pour son argent : Jean-Luc Jeener n'a effectué aucune coupe dans le texte de Tchekhov. Mais si les aiguilles de l'horloge tournent, l'esprit du spectateur reste sous l'influence de ce qui se déroule sur le plateau ; il est même hypnotisé par le personnage de la mouette !
Le schéma de la pièce est classique : chacun aime qui ne le ou la remarque pas mais est fasciné par une autre personne. Chacun comprend les enjeux amoureux d'autrui, mais jamais celui ou celle qui s'intéresse à lui ou à elle, comme dans la vie. Et, même si l'auteur était convaincu d'écrire des comédies et non des tragédies, cela finit mal.
On ne le remarque pas d'emblée tant les personnages sont naturels, mais la pièce est une interrogation sur l'art sous de multiples formes. Non seulement on y cite « Hamlet », mais surtout, derrière des jeux de jalousies, de conflits et de déceptions, on en revient toujours à l'impossibilité de vivre sans une étincelle de beauté devant soi. Il est d'ailleurs dit explicitement, au milieu d'une multitude d'interrogations que pour un artiste « l'essentiel n'est ni la gloire ni l'éclat, l'essentiel est de savoir endurer. ».
S'il est vrai qu'on met un peu de temps à situer qui est qui par rapport à qui, qui est parfois désigné par un autre nom (on est dans une œuvre russe), les personnages sont tous incarnés. Certes, on y croit à des degrés divers, la palme revenant à la Mouette et au conseille d’État en retraite, mais l'équipe sait reconstituer là une véritable ambiance de vie, souvent conflictuelle, parfois lourde ou désespérée, toujours très humaine, jusque dans les remarques acerbes de la mère ou l'alcoolisme de Macha. Cette pièce est à voir non seulement par les connaisseurs de Tchekhov, mais aussi par ceux qui voudraient le découvrir.
Pierre FRANÇOIS
« La Mouette », d'Anton Tchekhov. Avec Pierre Bes de Berc, Didier Bizet, Laurence Hétier, Yves Jouffroy, Pauline Mandroux, Rémi de Monvel, Isabelle Muller, Selma Noret-Terraz, Rémi Picard, Thomas Sans, Dominique Vasserot. Mise en scène : Jean-Luc Jeener. En alternance au Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du faubourg Montmartre, 75009 Paris, métro Grands-boulevards, tél. 01 47 70 32 75, www.TheatreDuNordOuest.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>