Théâtre : «Une nuit avec Sacha Guitry».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…

Théâtre : « La Mégère apprivoisée », de William Shakespeare, adaptée et mise en scène par Frédérique Lazarini à l’Artistic Théâtre, à Paris.

Pas tant que cela. « La Mégère apprivoisée » est-elle une pièce encore jouable « dans son jus ». C’est que sous l’apparence d’une revendication égalitaire, elle consacre la place prépondérante de l’homme dans le couple. On ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec « Le Marchand de Venise », tout aussi difficile à présenter au public contemporain pour une…

Actu : le salon du livre « Écritures et spiritualités » du 1/12 a pour thème « Le Chant de la terre »

Chemins divers, quête commune. L’association « Écritures et spiritualités » (remarquer les pluriels) qui organise sont salon biennal ce dimanche au collège des Bernardins n’a pas toujours porté ce nom. Il y a une dizaine d’années encore, elle s’appelait, depuis sa fondation en 1977, « Association des Écrivains croyants d’Expression Francophone ». Et a successivement été présidée par Olivier…

Théâtre : « Huckleberry Finn », d’après M. Twain, adapté par D. Bailly et H. Cohen au Théâtre de la huchette, à Paris.

On y croit. « Huckleberry Finn » s'intitule correctement « le musical ». Chanté, mais aussi joué et faisant appel aux marionnettes (qui stimulent parfaitement l'imagination de sorte qu'on y croit autant qu'aux personnages en chair et en os), il emprunte à tous les registres, jusqu'à – modérément – l'adresse au public avec invitation à participer. On croit immédiatement…

Théâtre musical : « Je suis la bête », d’après Anne Sibran par la compagnie Mic Zzaj en tournée en avil.

Inquiétant et beau, par Clara. Seule sur scène, la comédienne Odja Llorca incarne une enfant sauvage de cinq ans. Les évocations terribles racontent ses souvenirs parcellaires. On apprend comment elle a survécu puis s'est retrouvée en compagnie des hommes, ses semblables tellement différents et incompréhensibles. Cette confrontation difficile est relatée avec ses mots d'enfant et…

Théâtre : « Il y aura la jeunesse d’aimer », de Louis Aragon et Elsa Triolet au Lucernaire à Paris.

Femme sacrée, homme pessimiste de devoir. « Il y aura la jeunesse d’aimer » est une suite de texte d’Aragon et d’Elsa Triolet construits pour montrer comment une histoire – leur histoire – d’amour naît, s’épanouit et se transforme définitivement. Ils sont apparemment lus – puisque les comédiens sont assis derrière pupitres et micros – mais en…

Musique : « Faces cachées », par « Les Têtes de chien » au théâtre de Ménilmontant, à Paris.

Tradition cachée. Les « Têtes de chien » sortent un nouvel album en même temps qu’ils donnent une série de concerts. Ces derniers consistent en cinq dates réparties sur novembre et décembre au Théâtre de Ménilmontant, à Paris. Si le répertoire, habituel chez eux, est celui des comptines traditionnelles, ils ont décidé de mettre en valeur le…