Musique et cinéma muet : « En plein dans l’œil : ciné-concert d’après l’œuvre cinématographique de Georges Méliès » en tournée.

Jean-François Alcoléa est un artiste qui ne craint pas de monter un spectacle difficilement classable. Le genre du ciné-concert a certes existé, mais au temps du cinéma muet. Et voilà qu'il le ressuscite en le modifiant à peine : au lieu de faire jouer la même musique quel que soit le film, il en a créé une originale pour chacun des douze films de Méliès qu'il projette. Mais pourquoi ce pianiste d'origine et adepte du spectacle vivant, tendance onirique, s'intéresse-t-il à ce cinéaste ? C'est que Méliès, tout en ne pouvant faire autre chose que du théâtre filmé (les caméras étaient trop lourdes pour pouvoir bouger, ce qui impliquait uniquement des plans fixes) a eu le génie de concevoir de vrais scénarios, la science-fiction, le film publicitaire, des décors d'une précision maniaque, les trucages multiples et même les pom-pom girls. Sans être dans le théâtre, on, y est pourtant encore.

Dans le spectacle proposé, non seulement les musiques ont été composées pour mettre en valeur chaque scénario, mais une bande de bruitages a aussi été conçue dans le même but. La volonté est de faire écho à la richesse inventive du film par une richesse comparable de sons. Le respect de l'oeuvre servie est tel que Jean-François Alcoléa et son équipe travaillent même sur les modifications de teinte induites par les températures de couleur (lumière zénithale bleue et froide, lumière incandescente chaude et orangée…) du film pour régler les projecteurs. Ces films ne sont ni complètement indépendants les uns des autres, ni partie d'une nouvelle histoire, néanmoins ils sont traversés par une trame, un rythme unique. L'intention est d'illustrer le document d'une époque par la musique d'une autre tout en respectant celui-là. La comparaison possible est celle d'un compositeur au service d'un librettiste.

Les parisiens n'auront droit qu'à une représentation (mais le site http://alcolea-cie.net/ donne déjà une bonne idée de ce qui attend le spectateur) car le spectacle tourne surtout en région.

 

Où et quand ?

 

Le spectacle sera les 18 et 21 novembre à l'« Espace Culturel La Forge » au Portets (33), le 7 décembre au cinéma « Le Balzac » à Paris, le 8 décembre au cinéma « L'Image » à Plougastel (29), le 9 au cinéma « Le Bretagne » à Saint Renan (29), le 10 au cinéma « La Salamandre » à Morlaix (29), les 11 et 12 au cinéma « Le Quai des images » à Loudéac (22), le 13 au cinéma « Le Dauphin » à Plougonvelin (29), le 14 au cinéma « Le Quai Dupleix » à Quimper (29), le 15 au cinéma « Le Club » à Douarnenez (29), le 17 au cinéma « Jean Eustache » (Festival « Sur un petit nuage ») à Pessac (33), le 30 janvier 2015 à l'« Agora » à Saint Xandre (17), le 10 février au Festival « Les Gamineries » à Pontivy (56), le 18 au cinéma « Les Cinéastes » au Mans (72), le 4 mars au cinéma « Bel Air » (Festival « Les Petites Bobines ») à Mulhouse (68), le 6 à l'« Auditorium » à Lure (70), le 18 mars au « Centre culturel » à Saint Grégoire (35), le 17 avril à la « Salle de spectacle municipale » à Royan (17), le 19 mai au « Centre Culturel » à Créon (33).

Pierre FRANÇOIS

« En plein dans l’Œil : ciné-concert d’après l’œuvre cinématographique de Georges Méliès ». Direction artistique, compositions musicales et création sonore, clavier, cadre de piano : Jean François Alcoléa. Percussions, guitare : François Luçon. Son, percussions, objets : Xavier Fernique. Régie lumière et vidéo : Erwan Créhin – David Mastretta. Ont collaboré à la création du ciné-concert : Claire Bergerault, Guillaume Habrias, Laurent Meunier, Alain-Bernard Billy, Régis Roudier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *