Socio-politique, débat : Les femmes sont-elles plus attachées aux animaux que les hommes ? Par Laurent Bègue-Shankland, professeur de psychologie sociale, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), directeur de la MSH Alpes (CNRS/UGA) à l’université Grenoble Alpes (UGA) et Shelly Masi, primatologue, maitre de conférence du Muséum national d’histoire naturelle au Musée de l’Homme, vice-président de la Société francophone de primatologie (SFDP) au Muséum national d’histoire naturelle. In The Conversation du 10 mai 2022.

Laurent Bègue-Shankland, Université Grenoble Alpes (UGA) et Shelly Masi, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) Le Parti animaliste, cette nouvelle formation politique menée par l’avocate Hélène Thouy, serait en quête d’hommes pour les prochaines élections législatives. Il avait déjà été pénalisé lors d’un précédent scrutin pour manquement à la parité. Cela crée un petit effet de…

Théâtre : « Rossignol à la langue pourrie, récits d’amour et de misère en langue populaire », poèmes de Jehan Rictus à l’Essaïon, à Paris.

La force du ravissement !« Rossignol à la langue pourrie, récits d’amour et de misère en langue populaire », est un spectacle – et non pas un récital – rassemblant six poèmes de Jehan Rictus*. La mise en scène évite le double écueil de l’exotisme et du misérabilisme. Autant dire que l’on est captivé par…

Comédie musicale : « le Jour où je suis devenue chanteuse Black », de Caroline Devismes et Thomas le Douarec au Café de la Gare, à Paris.

Oui ou non ?« Le Jour où je suis devenue une chanteuse black » est une pièce populaire de bonne facture. Surprise, la chanteuse est blanche. Souffre-t-elle psychiquement ? Non, mais en dévoiler la raison reviendrait à raconter toute l’histoire, touchante et véridique, qui est narrée dans ce spectacle. Chanteuse, oui, elle l’est, et douée,…

Théâtre : « La Banquise », de et mis en scène par Marie Frémont au Théâtre de Belleville, à Paris.

Éclairante.« La Banquise » est une pièce qui traite d’un sujet lourd sans pathos, en posant les éléments progressivement, les uns après les autres. Les personnages sont disparates et néanmoins complémentaires. Par exemple, la présence du double détruit de la victime qui ne se comprend pas est éclairant malgré le peu de texte qu’il délivre.…

Théâtre, festival off d’Avignon : « Vaincre à Rome », de Sylvain Coher à La Manufacture, Château de Saint-Chamand, dans le off.

Instant historique.Sur DuckDuckGo ou Qwant, il suffit de taper « jeux olympiques Rome marathon 1960 » et de sélectionner « vidéo » pour voir un résumé de l’exploit. Il est utile de le regarder pour constater la fidélité de la pièce par rapport à l’histoire et le retentissement immédiat qu’il eût. Aussi pour ne pas se laisser égarer par…

Théâtre, festival d’Avignon off : « Ma Séraphine » de Patrice Trigano à l’Espace Roseau Teinturiers, dans le off.

L’ombre et la lumière de la folie.Patrice Trigano, auteur pour un art engagé, signe une nouvelle œuvre traitant de la folie. En effet, après avoir écrit à propos d’Antonin Artaud, il expose enfin, après plusieurs décennies de travail, sa pièce « Ma Séraphine », dépeignant l’arrivée dans le monde artistique et la chute de la peintre Séraphine…

Festival d’Avignon off : « Une vampire au soleil », de et mis en scène par Marien Tillet à La Manufacture intra-muros.

Noirceur au carré.« Une vampire au soleil » est comparable au thé que l’on boit après cinq heures : on ne s’aperçoit de rien, si ce n’est l’effet diurétique, et c’est au moment du coucher que l’on s’étonne de ne pas s’endormir. On sort de la représentation avec juste l’impression vague d’avoir erré avec la comédienne dans un…

Théâtre : « Je suis un oiseau de nuit », d’après « Ida ou le délire » d’Hélène Bessette au théâtre de L’Épée de bois, Cartoucherie, à Paris.

Coup de poing.Qui est Ida ? Question vaine : certaines personnes conservent leur mystère jusque dans le secret de la tombe. Un « oiseau de nuit », dit-elle. Dès la première réplique, on est happé dans l’univers étrange et indéfini de ce conte fantastique, pour ne plus en sortir. La performance des deux comédiennes, chacune dans son genre, est…