Théâtre : « La Ronde » d’Arthur Schnitzler.

Déni de sentiments, par Clara. Cinq hommes et cinq femmes jouent la comédie de la séduction. Une fois l'acte consommé, le couple se défait et chacun repart dans sa course interminable au plaisir. Fortement inspiré du film de Max Ophuls – réalisé en 1950 – la mise en scène est volontairement rétro alors que le…

Théâtre : « Cyrano », d’Edmond Rostand en tournée.

Classique modernisé, par Clara. Cyrano de Bergerac est un très beau texte classique qui rend hommage à la langue française. L'histoire est un celle d'un amour impossible : Cyrano aime sa cousine Roxane et il sait que sa laideur est un obstacle.  Roxane, elle, s'entiche d'un autre homme, Christian. Il a la beauté mais aucun…

1812MusiqueChansonPlusBifluoreATable147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF8012

Musique : « Chanson plus bifluorée… passe à table » au Théâtre La Bruyère à Paris et sur un nouveau cd.

Ils reviennent, par Clara. Deux ans après « Cuvée spéciale », les trois copains reviennent présenter un nouvel opus dont le fil conducteur est la gastronomie. Bien entendu, il s'agit d'un prétexte pour s'amuser en parodiant les chansons et airs bien connus. « À table » est donc très réussi et maîtrisé : on rit du début à…

1802TheatreGuerisseur147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF7323

Théâtre : « Guérisseur », de Brian Friel au Lucernaire, à Paris.

Balade irlandaise. « Guérisseur », du « Tchekhov irlandais » Brian Friel, est présenté comme se situant « entre l’absurde et l’essentiel ». C’est cela, et pas seulement. C’est, en premier lieu, la fragilité du témoignage et du souvenir. C’est, en bonne pièce irlandaise, la rugosité de la pauvreté et de la solitude. Celle du guérisseur charlatan itinérant comme celle des…

1712LivreCouvEmotionsDuQuotidienPatriceObert106x147x72Dpi

Livres : « Émotions du quotidien, recueil de nouvelles », de Patrice Obert.

Promenade familière. « Émotions du quotidien », c’est d’abord un rythme. Ce recueil de nouvelles – dix en cent pages – cultive la succession des sentiments, des incertitudes, des possibilités. Pour autant l’atmosphère de chaque récit est bien posée, comme la ligne sur laquelle l’écriture imprime les hauts et les bas de l’humeur. C’est ensuite une succession…