Théâtre : « Deux sœurs », de, avec et mis en scène par Marien Tillet au festival off d’Avignon.

Frissons.
« Deux sœurs » est un seul en scène qui mélange musique et récit, fantastique et histoire, pour offrir une frayeur singulière aux spectateurs. À partir de la trame d’un fait divers, l’auteur-metteur en scène et comédien crée un univers sans rien où se raccrocher. Un violon qui grince – ou entame une mélopée celtique – au milieu de la pénombre, un personnage qui parle de lui à la troisième personne, il n’en faut pas plus pour emmurer le public dans la noirceur ensorceleuse d’un journal intime découvert dans le tiroir d’une armoire. Quel rapport entre la femme qu’il vient de rencontrer, ses allusions mystérieuses et la fillette auteur du texte maléfique ?
De concert avec cet homme ordinaire, le public perd ses repères. Page après page, on plonge dans le monde humain autant qu’urbain du lecteur et envoûtant des victimes d’une mine perdue dans une campagne d’Irlande.
Les deux s’interpénètrent, de plus en plus intimement, de plus en plus dramatiquement aussi. On passe de l’autre côté du miroir de cette armoire, écrin de l’écrit maudit, on subit le suspense, on savoure la langue riche et précise, la diction impeccable, la musique aussi – ou plutôt l’ambiance cassée, hachée, inquiète, qu’elle génère – et les lumières travaillées. Le jeu est allusif, il sait créer le rire – fréquent, paradoxalement – et maîtrise ses changements de rythme. On vous le disait : une fois pris dans les filets du conteur, aucune maille ne permet de s’en échapper.
Pierre FRANÇOIS
« Deux sœurs », de, avec et mis en scène par Marien Tillet. Du 7 au 29 juillet à 13 h 35 (relâche les 12, 19 et 26) au 11-Avignon, 11, boulevard Raspail, salle 2, dans le festival off d’Avignon.

Photo : Pierre François .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *