Théâtre : « Acid cyprine » au Café de la gare, à Paris.

Décalage salutaire.
« Acid cyprine » est certes un spectacle de femmes et parlant de femmes, mais pour tous. Le style est celui du clown, cependant sans nez rouge ni visage passé au blanc : les comédiennes arrivent toutes en robe de fée sur l’air de la reine des neiges.
Le principe est identique pour chacun des thèmes abordés, de la recherche du prince charmant au viol en passant, entre autres, par le diktat de l’apparence : pousser le bouchon jusqu’à l’absurde.
Les lumières et, plus encore, la musique tiennent une vraie place pour construire les atmosphères de ce spectacle. Toujours en décalage, parfois l’air de ne pas y toucher, plus souvent franco de port, ces comédiennes provoquent le rire sur tous les sujets, un rire qui dédramatise en même temps qu’il fait prendre conscience.
Pierre FRANÇOIS
« Acid cyprine », de et avec : Stéphane Dupéray, Ines Lopez, Clara Marchina, Pauline Woestelandt. Metteur en scène : Alexandre Paylata. Chaque jeudi à 21 heures au Café de la gare, 41, rue du Temple, 75004, tél. : 01 42 78 52 51, https://www.cdlg.org/j/index.php/162-acid

Photo : Jean-Baptiste Loiseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *