Théâtre : « Chirac », de Dominique Gosset et Géraud Bénech au Théâtre de la Contrescarpe, à Paris.

Mimétisme.
Si « Chirac » n’est pas la pièce du siècle, elle constitue néanmoins un très bon divertissement pour qui apprécie les exercices d’imitation.
Car la force de ce spectacle est là, dans un mimétisme à s’y méprendre des gestes, attitudes et formules à l’emporte pièce de feu ce président. On est au-delà de la simple reproduction, au moins pour ce qui concerne les « petites phrases » dont on se demande si certaines ont été réellement prononcées, mais qui sonnent si vraies. Encore un peu et l’on croirait voir le mort en chair et en os ! C’est d’ailleurs ce qui arrive à la lectrice qui s’est endormie sur une biographie de Chirac. Mais la mise en scène astucieuse situe la pièce dans un entre-deux qui pourrait faire prendre la fiction pour une réalité tout en rappelant sans cesse – grâce à un décor aussi habile que mobile – que nous naviguons en plein onirisme, à moins que…
Il ne faut pas chercher là de révélation sur la carrière ou les convictions de celui dont tout un chacun connaît peu ou prou la vie, juste se réjouir du talent du comédien-imitateur. Quant à sa comparse, dont le rôle consiste à le relancer régulièrement, elle se sort bien de ce rôle ingrat et parvient à donner chair à un personnage qui n’en est pas réellement un. Le contrat est rempli et le spectateur a eu le bonheur de croire à l’illusion.
Pierre FRANÇOIS
« Chirac », de Dominique Gosset et Géraud Bénech. Avec Marc Chouppart et Fabienne Galloux. Mise en scène de Géraud Bénech assisté d’Emmanuelle Benhaim. Décor : Romain Veillon. Lumières : François Ancellet. Dernières ce vendredi et ce samedi à 20 h 30 au théâtre de la Contrescarpe, 5, rue Blainville 75005 Paris, tel. 01 42 01 81 88, https://theatredelacontrescarpe.fr/chirac/

Photo : Fabienne Rappeneau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *