Expo : « Demain est annulé… de l’art et des regards sur la sobriété » jusqu’au 29 septembre à la Fondation groupe EdF, à Paris.

Perspectives.Pendant que la société EDF prévoit une augmentation de la demande électrique, la fondation du même nom organise une exposition sur la sobriété en convoquant des scientifiques pour évoquer l’état des lieux et des artistes pour explorer des pistes : Demain est annulé. Son sous-titre, explicite, est « de l’art et des regards sur la…

Comédie musicale : « le Jour où je suis devenue chanteuse Black », de Caroline Devismes et Thomas le Douarec au Café de la Gare, à Paris.

Oui ou non ?« Le Jour où je suis devenue une chanteuse black » est une pièce populaire de bonne facture. Surprise, la chanteuse est blanche. Souffre-t-elle psychiquement ? Non, mais en dévoiler la raison reviendrait à raconter toute l’histoire, touchante et véridique, qui est narrée dans ce spectacle. Chanteuse, oui, elle l’est, et douée,…

Théâtre, festival d’Avignon off : « La couleur des souvenirs » de et par Fabio Marra. Du 7 au 26 juillet au Théâtre des Halles, dans le off.

Une référence. Le théâtre de Fabio Marra reste inclassable. Et pour cause, ce dramaturge a su créer sa propre forme artistique et devient une référence des pièces à aller voir à Avignon. Un classique dans l’illustration des sphères intimes et des différences humaines. Son théâtre se rapproche du cinéma, d’autant plus avec cette nouvelle création.…

Spiritualité : chanter encore sur les compositions d’André Gouze ?

L’homme et l’œuvre. Dans l’affaire de Jean Vanier, l’on a eu affaire aux dérives d’un homme dont l’œuvre lui survit et reste positive, portée qu’elle est par une multitude de personnes dévouées. Dans l’affaire de Marie-Dominique Philippe, l’œuvre de l’intéressé* est vouée à disparaître. Dans l’affaire qui se profile, d’André Gouze, accusé de viol sur…

Théâtre : « La Promesse de l’aube », de Romain Gary, adaptée par et avec Franck Desmedt au Lucernaire, à Paris.

Amour fou. « La Promesse de l’aube » qui se donne en ce moment au Lucernaire débute à l’adolescence du narrateur, lorsque sa mère et lui s’installent à Nice. Très vite, le comédien donne le ton : celui d’une gêne face aux extravagances de sa mère qui n’a d’égale que l’amour inconditionnel qu’elle lui porte et les efforts…