Théâtre : « Tragédien malgré lui » et « Un Jubilé », de Tchekhov, au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Dommage.
Au Théâtre du Nord-Ouest se donne dans le cadre de l'intégrale Tchekhov « Tragédien malgré lui » et « Un Jubilé », deux courtes pièces au thème commun : l'enfer, c'est les autres. Mais on ne peut pas gagner à tous les coups. Le fait qu'il s'agisse de farces n'excuse pas celui que dans les deux cas une part des comédiens est dans son personnage et l'autre pas.
Tolkatchov, fonctionnaire et mari épuisé au point d'en être au bord du suicide dans « Tragédien malgré lui » ainsi que, dans « Un Jubilé », le directeur de banque Chipoutchine et sa femme Tatiana  sont, chacun dans son genre, complètement crédibles et comiques. On regrette que l'administrateur venu faire un compliment ait un si petit rôle. Et on apprécie la façon dont est rendue la personnalité butée de la quémandeuse.
Ainsi, même si le spectacle mérite d'être vu à cause de la seconde pièce, il n'en reste pas moins qu'il est globalement déséquilibré.
Pierre FRANÇOIS
« Tragédien malgré lui » et « Un Jubilé », de Tchekhov. Avec Alain Bonneval, Charlotte Le Bozec, Alfred Luciani, Joanna Rubio, Eric Veiga. En alternance au Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du faubourg Montmartre, 75009 Paris, métro Grands-Boulevards, tél. 01 47 70 32 75.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>