Théâtre : « Une famille aimante mérite de faire un vrai repas », de Julie Aminthe au Lucernaire de Paris.

Surprenant.
« Une famille aimante mérite de faire un vrai repas » est une pièce drolatique et décalée. Le thème en est simple : les parents et les deux enfants d'une même famille vivent plus leurs obsessions respectives (la propreté, la sensiblerie, les jeux vidéos, partir) que les liens qui peuvent unir les membres de leur cellule. On rit parfois souvent, parfois parfois… Le texte et le jeu posent les jalons d'un mystère – notamment la préparation du fameux repas si mérité par cette « famille aimante » ou le choix évoqué à mi-mots d'Amélie – mais sans leur donner de suite : c'est qu'on est en fait dans l'option « tranche de vie » plutôt que dans celle de la pièce classique avec la montée des tensions, la crise et sa résolution.
Pour autant, le spectacle se laisse regarder avec plaisir dans la mesure où on croit aux personnages et, plus encore, à leurs névroses, d'où les effets comiques. Et si ce n'est pas la pièce du siècle, elle a pourtant le (grand) mérite d'interroger chaque famille (sans accuser personne) sur le point auquel elle ressemble à cette cellule nucléaire explosée.
Pierre FRANÇOIS
« Une famille aimante mérite de faire un vrai repas », de Julie Aminthe. Avec Jean Bechetoille, Olivier Faliez, Fanny Santer, Marie-Céline Tuvache. Du mardi au samedi à 19 h 30, dimanche à 15 heures jusqu'au 28 juin au Théâtre du Lucernaire, 53, rue Notre-Dame des champs, 75006, Paris, tél. : 01 45 44 57 34, www.lucernaire.fr.

Photo : Theatre de l'homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *