Théâtre : « Journal de ma nouvelle oreille », d’Isabelle Fruchart au Théâtre du rond-point de Paris.

Instructif.
« Journal de ma nouvelle oreille » est un spectacle solo particulier. Spectacle, il l'est à part entière et si les déplacements deviennent rapidement prévisibles, le jeu entre la comédienne et la bande son est des plus intéressants ! De quoi s'agit-il ? D'une comédienne qui, ayant en grande partie perdu l'ouïe à 14 ans, n'en a pas moins embrassé ce métier exigeant et qui se fait appareiller plus de vingt ans après, alors qu'elle avait recréé tout un univers de débrouillardise à partir des quelques signaux qu'elle percevait.
C'est la progression vers une nouvelle façon d'entendre qu'elle narre à travers ce « journal », lequel relate notamment ses rendez-vous avec les soignants au fur et à mesure qu'on la mène vers une audition de plus en plus détaillée. Ces rencontres avec le personnel médical sont exposées de façon particulièrement savoureuse. Les choses sont dites, certes de façon tendre, mais également réaliste, ce qui induit un effet comique irrésistible et fin à la fois. Le second point fort du spectacle est constitué par le moment de mime – parfait ! – qui l'ouvre et par la démystification d'un numéro de prestidigitation mentale.
La bande son a une importance particulière dans ce spectacle. Certes, elle sert à illustrer le propos de la comédienne pour faire comprendre la façon dont elle percevait puis perçoit de plus en plus le monde extérieur et les voix qui s'y promènent, mais son rôle va au-delà. Elle nous fait entrer de plain pied dans l'univers de la comédienne aux différentes étapes de sa vie. De ce point de vue, le spectacle possède un aspect pédagogique indiscutable, tout en présentant ce dernier d'une façon ludique. Qu'importe alors que la comédienne ait un léger défaut de prononciation, car le message qu'elle transmet est parfaitement clair !
Pierre FRANÇOIS
« Journal de ma nouvelle oreille », de et avec Isabelle Fruchart. Adaptation et mise en scène de Zabou Breitman. Du 3 juin au 4 juillet 2015 à 20 h 30, le dimanche à 15 h 30, relâche les lundis et le 7 juin au Théâtre du Rond-point (salle Roland Topor), , 2bis, av. Franklin D. Roosevelt, 75008, Paris, métro Franklin D. Roosevelt ou Champs-Élysées-Clemenceau, bus 28, 42, 73, 80, 83, 93, tél. : 01 44 95 98 21, theatredurondpoint.fr.

Photo : BM Palazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *