Théâtre : « L’Oiseau bleu » à l’Espace Saint-Martial, dans le off d’Avignon.

Vivacité enchanteresse.
« L’Oiseau bleu », de Maurice Maeterlinck, est une pièce qui valut le prix Nobel de littérature à son auteur en 1911 et qui compte six actes et douze tableaux. Cette configuration est impossible dans le cadre d’une représentation destinée au jeune public ou dans les conditions du festival d’Avignon. Aussi, la version « d’après Maurice Maeterlinck » qui se donne à l’Espace Saint-Martial, prend-elle le parti de se concentrer sur les personnages principaux et d’offrir un temps de questions et réponses aux enfants pour leur faire découvrir la morale du conte.
Visuellement, deux comédiennes vêtues et maquillées identiquement – visage passé au blanc, salopette bleu tendre, baskets blanches – se répartissent tous les rôles. L’une est affectée aux bruitages quand l’autre raconte, ce qui renforce les descriptions. Le jeu est vif et illustre sans cesse le récit, les caractères sont bien définis, des repères astucieux bornent les scènes… Bref, on est face à un spectacle jeune public de qualité.
Au surplus, on ne peut s’empêcher de penser – même si les ressorts utilisés sont sans rapport – à ce que faisait Nino D’Introna au Théâtre Nouvelle Génération : un spectacle qui parle autant aux adultes qu’aux enfants. En effet, les comédiennes parviennent à réveiller l’enfant qui vit au fond de chaque adulte et à les émerveiller, différemment sûrement, mais tout autant.
Pierre FRANÇOIS
« L’Oiseau bleu », d’après Maurice Maeterlinck. Adaptation : Lucie Contet et Cécile Coves. Mise en scène : Salomé Elhadad Ramon. Avec Lucie Contet, Cécile Coves, Salomé Elhadad Ramon, Fiona Lévy. Jusqu’au 30 juillet à 11 h 10 à l’Espace Saint-Martial, 2, rue Jean-Henri Fabre 84000 Avignon, tél. +33 (0)4 86 34 52 24.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *