Théâtre musical : « Ma Vie de ténor » et « Croustilleux La Fontaine » aux Déchargeurs, à Paris.

Pourquoi traiter « Ma Vie de ténor » et « Croustilleux La Fontaine » dans un seul article ? Les deux spectacles sont musicaux et font intervenir les mêmes interprètes (plus un en alternance pour « Croustilleux La Fontaine »).
Ces deux spectacles font partie de ceux que l’on regarde avec une curiosité à la mesure de leur caractère instructif.
Dans « Ma Vie de ténor », le comédien, qui est effectivement ténor, détaille les sentiments qui agitent le chanteur en même temps que les stades par lesquels passe son organe. Plein d’espoir, il est souvent remercié en même temps qu’il mange de la vache enragée et que sa voix s’affermit. Arrivé à maturité, il est adulé par le public en même temps qu’acheté et revendu – tel un joueur de football – par les scènes qui se le disputent. Pour n’avoir pas su se retirer à temps, sa voix se casse lors de concerts de gala tandis qu’il sombre dans l’oubli. Le rapport entre illusions et réalité est montré avec brio et un humour de dérision qui fonctionne à tout coup et l’on rit régulièrement.
Dans « Croustilleux La Fontaine », qui a déjà été joué en 2017, il nous fait un récit chantant, en rajoutant ses propres allusions à celles que La Fontaine ajouta à des œuvres d’auteurs comme Giovanni Boccace, Ludovico Ariosto, Antoine de La Salle ou Bonaventure Des Périers pour les rendre légères et comiques sans vulgarité. Le spectacle reste dans la veine de La Fontaine, ne nommant jamais « la chose » tout en la faisant parfaitement comprendre. Là aussi, l’on rit régulièrement tout en appréciant les talents vocaux du comédien et une langue qu’il manie si bien.
Pierre FRANÇOIS
« Ma Vie de ténor », de et avec Jean-François Novelli. Textes d’Hector Berlioz (« Soirées d’orchestre »), Gustave Flaubert, Guy de Maupassant adaptés par Olivier Broche et Jean-François Novelli. Mise en scène : Olivier Broche, assisté de Kenza Barrada. Piano : Romain Vaille. Mercredi et jeudi à 21 heures jusqu’au 28 octobre au théâtre des Déchargeurs, 3, rue des Déchargeurs
75001 Paris, Métro Châtelet (sortie rue de Rivoli nos pairs), RER Châtelet-les-Halles (sortie Porte Berger). https://www.lesdechargeurs.fr/spectacles/ma-vie-de-tenor/. Réservations : 01 42 36 00 50, billetterie@lesdechargeurs.fr, https://www.lesdechargeurs.fr/spectacles-et-billetterie/
« Croustilleux La Fontaine », de et avec Jean-François Novelli d’après Jean de La Fontaine. Mise en scène : Juliette. Musique : Antoine Sahler. Piano : Nicolas Royez ou Romain Vaille. Vendredi et samedi à 21 heures jusqu’au 30 octobre au théâtre des Déchargeurs, https://www.lesdechargeurs.fr/spectacles/croustilleux-la-fontaine/, même adresse que ci-dessus. Réservations : 01 42 36 00 50, billetterie@lesdechargeurs.fr, https://www.lesdechargeurs.fr/spectacles-et-billetterie/. On peut trouver une première version d’un des contes sur https://www.dailymotion.com/video/x29m6v5 ou sur https://www.youtube.com/watch?v=BmGsdH7zS_E.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *