Théâtre : « Le bon grain », de et mis en scène par François Dumont à la comédie Nation, à Paris.

Agit-prop.
Pour parler de la pièce « Le bon grain » on peut dire qu'elle évoque le théâtre de tréteaux de la Renaissance tel qu'on le voit représenté sur le tableau de l'atelier de Pieter Bruegel le jeune « La Kermesse villageoise avec un théâtre et une procession » vers 1620. Ou qu'il s'agit d'un théâtre d'agit-prop, ce qui est équivalent s'agissant d'un spectacle qui est plutôt fait pour être donné dans la rue ou des salles très peu équipées. Ce conte écologique pour adolescents et adultes pose les problèmes à travers une intrigue assez peu conséquente, mais encore une fois, on est là dans un univers particulier, nettement plus proche de la farce (à thèse) que d'un spectacle psychologique avec une scène d'exposition, une crise et sa résolution. Car s'il y a effectivement crise, on ne peut pas parler de résolution, sauf à considérer que le maintien du statu quo en soit une…
Il faut donc la prendre comme un divertissement d'une nature un peu particulière, sans plus, comme un spectacle qui donne des outils pour une discussion ultérieure sur les enjeux d'une transition sociale de plus en plus urgente.
Pierre FRANÇOIS
« Le bon grain », de et mis en scène par François Dumont. Avec Pierre Clarard, François Dumont, Mélody Doxin, Hadrien Peters. Les 26 novembre, 3, 12 et 17 décembre à 20 h 30 ; 26, 27 et 28 décembre, 2, 3, 4 et 5 janvier à 19 heures au théâtre Comédie Nation, 77, rue de Montreuil, 75011 Paris, tél. 01 48 05 52 44, www.comedienation.fr

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>