Théâtre : « La Guerre de Troie (en moins de deux !) », d’Eudes Labrusse au théâtre 13 (jardin) à Paris.

Guerre comique.
« La Guerre de Troie en moins de deux » est un parfait spectacle d’initiation pour donner le goût du théâtre. En effet, c’est d’abord un très bon spectacle. Chaque accessoire y est utile, rien n’y est superflu, ainsi voit-on des palets servir d’abord pour illustrer le jeu de dames et ensuite une lapidation. Non seulement le rythme est sans faille, mais les transitions entre les tableaux sont fluides. Le style est celui du récit joué : un narrateur explique avec une clarté confondante l’histoire qui est ensuite interprétée par des personnages capables de parler d’eux-mêmes à la troisième personne, entretenant ainsi un entre-deux permanent, qui est une des sources du comique de la pièce. Il y en a de nombreuses autres : la plus belle femme du monde qui est une poupée Barbie, la musique qui renforce l’aspect parodique du récit, l’échantillon des injures grecques…
Et le croirait-on ? Cette « Guerre de Troie », épopée aussi complexe quant à ses sources que dans son déroulement, est ici racontée avec une limpidité d’autant plus remarquable qu’elle rend compte de la presque totalité du récit. Quelques rares épisodes manquent, mais qui n’altèrent en rien cette saga sanguinaire. Par ailleurs, les personnages sont porteurs d’une psychologie relativement développée pour une pièce qui se rapproche plus de la farce que de la tragédie. L’éventail des sentiments humains et de leurs enchaînement est bien détaillé. À l’inverse du mythe grec, le premier rôle revient en effet aux hommes, les dieux n’étant là que comme causes accidentelles des bonheurs et malheurs de ceux-là. C’est le type même de la pièce à laquelle il faut emmener une personne réticente à se rendre dans un théâtre tout en étant sûr que l’accompagnateur y trouvera aussi son compte.
Pierre FRANÇOIS
« La Guerre de Troie (en moins de deux !) », théâtre mythologique et forain d'Eudes Labrusse d'après Homère, Sophocle, Euripide, Hésiode, Virgile…  . Mise en scène : Jérôme Imard et Eudes Labrusse. Avec Catherine Bayle, Audrey Le Bihan, Hoa-Lan Scremin, Laurent Joly, Nicolas Postillon, Loïc Puichevrier, Philipp Weissert. Musique de scène (piano, guitare) : Christian Roux. Scénographie, costumes, accessoires : Cécile Pelletier. Lumières : Laurent Bonacorsi. Du mardi au samedi à 20 heures, dimanche à 16 heures jusqu'au 10 juin au Théâtre 13 jardin, 103 A, boulevard Auguste-Blanqui – 75013 Paris (métro Glacière), tél.  01 45 88 62 22, http://www.theatre13.com/saison/spectacle/la-guerre-de-troie-en-moins-de-deux. Conseillé à partir de 9 ans.

Photo : L. Ricouard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>