Théâtre : « Bibi » à l’Equinoxe de Châteauroux puis à la Maison des métallos à Paris.

Trahison !
« Bibi » est l’illustration parfaite du dicton selon lequel l’enfer est pavé de bonnes intentions. On nous annonce une pièce jouée par des comédiens handicapés. Pourquoi pas ? Il y en a qui font cela très bien : le Théâtre du cristal, le festival du Futur composé, le Théâtre Eurydice et les troupes qui participent au festival Art et handicap, et tant d’autres…
On ne reprochera pas aux comédiens de souffrir d’un handicap visible, on ne choisit pas d’être handicapé, que cela se voie ou non. Mais pourquoi donc leur avoir fait interpréter leurs rôles dans une attitude qui montre la difficulté à le surmonter au lieu d’en jouer, justement. L’auteur de ces lignes se souvient encore d’une jeune comédienne dont c’est peu de dire qu’elle était obèse. Et elle d’avoir mis une robe courte comportant une succession d’ouvertures sur le côté, de sorte qu’on pouvait contempler les escaliers de bourrelets, pour jouer une danse du ventre qui s’est du coup révélée hilarante. Elle avait réussi à faire oublier son handicap en en jouant. Dans « Bibi », le handicap est en permanence présent, alors pourtant qu’il est léger, du fait qu’il n’est jamais joué. Aucune chance par ailleurs que la mise en scène rattrape ce défaut : il ne s’agit ni d’une mise en scène, ni même d’une mise en espace, tout au plus peut-on parler d’une mise en valeur. De quoi ? C’est là qu’est le drame qui fera enrager tous ceux qui ont à cœur de défendre la cause du handicap.
Pierre FRANÇOIS
« Bibi », d’après « Pamphlet contre la mort » de Charles Pennequin et deux extraits de « L’Enregistré » de Christophe Tarkos. Avec Jonathan Allart, Marie-Claire Alpérine, Myriam Baiche, Jérôme Chaudière, Valérie Waroquier. Conception : Sylvain Maurice. Le 20 mars à 20 h 30 à l’Équinoxe, scène nationale de Châteauroux et du 6 au 10 juin à la Maison des métallos de Paris.

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>