Théâtre : « La Mer de Poséidon en caddie », de Vhan Olsen Dombo au Théâtre des déchargeurs, à Paris.

La Cata. « La Mer de Poséidon en caddie », et pourquoi pas « Les Tartes de ma grand-mère en sous-marin », mais au moins, on se souvient d’un titre pareil. Qui est plus distrayant que « Des conséquences dramatico-humoristico-absurdo-prévisibles du stock à flux tendu ». Sans compter qu’un tel titre ne rendrait compte que…

Théâtre : « Les Poupées persanes », d’Aïda Asgharzadeh au Théâtre des béliers parisiens, à Paris.

L’imaginaire pour dire le réel. « Les Poupées persanes » sont une invitation au voyage, tant géographique que culturel ou imaginaire. Une série de scènes introduites par des dates et lieux forme les pièces d’un puzzle qui, ancrées dans la réalité historique, font travailler – avec une grande délectation – l’imaginaire du spectateur. Ce peuvent être des…

Théâtre : « Les Poupées persanes », d’Aïda Asgharzadeh au Théâtre des béliers parisiens, à Paris.

Sincérité et partage. La création du théâtre s’allie à la volonté d’instruire, illustrer des enjeux sociaux et religieux ; passés ou actuels, lointains ou de notre propre société. Pour en faire et en écrire, pour raconter des histoires et rentrer dans un conte, nous avons besoin d’une formule magique. « Yeki bood, yeki nabood. Gheir az Khodâ,…

Livre : « Décarcérer, cachez cette prison que je ne saurais voir », de Sylvain Lhuissier, aux éditions Rue de l’échiquier.

Éclairant.L’auteur de « Décarcérer, cachez cette prison que je ne saurais voir » est un scientifique, cela se sent. En moins de cent pages et presque autant de renvois en notes correspondant aux chiffres et données qu’il avance, il dresse l’état des lieux de l’univers carcéral, pose la question de son efficacité et met en avant les…

Théâtre : «Ring».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…