Théâtre : « Chagrin pour soi », de Sophie Forte et Virginie Lemoine au Théâtre La Bruyère à Paris.

Étude psychologique hilarante.
« Chagrin pour soi » est un divertissement rondement mené qui fait rire à partir du thème de la séparation amoureuse. Tous les états par lesquels passe la personne délaissée (dans la pièce, la femme) sont inventoriés avec autant d’humour que de cruauté. Et on rit, on rit, sans doute parce qu’émotion et poésie sont aussi au rendez-vous. Certaines sonorités ou réactions laissent transparaître une identification avec la victime, à laquelle on s’attache d’emblée. La personnification du chagrin est une trouvaille remarquable, qui rend vivant et comique le dialogue intérieur de cette femme. Les interprétations protéiformes de William Mesguich – il incarne tous les protagonistes de chair et d’os de la femme – sont remarquables de justesse dans l’excès.
Le rythme est enlevé et sans faiblesse. Le passage brusque d’une humeur à une autre l’entretient opportunément. Fait remarquable : il n’y a pas de rôle principal tant chacun est à sa place dans une distribution parfaitement équilibrée. Le sujet de la pièce est psychologiquement bien fouillé, mais ne laisse nulle place à la mélancolie, même chez ceux qui sont passés par cette étape dans leur vie.
Pierre FRANÇOIS
« Chagrin pour soi », de Sophie Forte et Virginie Lemoine. Avec Sophie Forte, Tchavdar Pentchev, William Mesguich ou Pierre-Jean Cherer. Du mardi au samedi à 21 heures, matinée samedi à 15 h 30 au Théâtre La Bruyère, 5, rue La Bruyère, 75009 Paris, métro Saint-Georges, tél. 01 48 74 76 99, www.theatrelabruyere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>