Théâtre : « Victor F. » au théâtre de l’aquarium à Paris

Monstre si humain.
« Victor F. » est une adaptation de « Frankenstein » par Laurent Gutmann. Dans un décor concret (table basse, verre, téléphone…) mais n'illustrant aucune situation particulière, surgissent deux personnages, l'inventeur et son ami. Une complicité humoristique est rapidement créée avec le public grâce à un texte qui insiste régulièrement sur des détails complètement futiles. Dans le même temps, quelques questions essentielles sont posées : qu'est-ce que la vie ou le mal, pourquoi se contenter de réparer les corps si on peut en créer qui soient de qualité supérieure à ceux que la nature fait ? Les références évangéliques – « tu es poussière et tu retourneras poussière » – sont présentes, même si c'est pour en tirer une conclusion inattendue (« alors, cette terre, avant, c'était quelqu'un »). La symbolique des chiffres n'est pas oubliée : c'est pendant « sept ans »* que le créateur de Frankenstein a travaillé avant d'arriver à l'étape ultime. Ici encore, le ton reste léger et amusant.
La naissance de Victor constitue la charnière (un peu longue, mais il faut le temps de changer tout le décor) du spectacle. Car ce monstre est sans cesse repoussé du fait de son apparence physique. Il voudrait aimer, mais personne ne veut de lui, ni son « père » ni la jeune fille qu'il admire. Il y a accessoirement une très bonne observation de la psychologie féminine au moment des retrouvailles entre le créateur de Victor et sa femme ; la légèreté reste présente dans cette partie-là du spectacle aussi. Bref, on tient là un bon divertissement, au surplus intelligent !
Pierre FRANÇOIS
« Victor F. », d'après Frankenstein de Mary Shelley. Texte et mise en scène : Laurent Gutmann. Avec Eric Petitjean, Cassandre Vittu de Kerraoul, Luc Schiltz, Serge Wolf. Du mardi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 heures et du 5 au 24 janvier au théâtre de l'Aquarium, La Cartoucherie, route du champ de manœuvre, 75012 Paris, tél. : 01 43 74 72 74.

Photo : Pierre Francois

Une réflexion au sujet de « Théâtre : « Victor F. » au théâtre de l’aquarium à Paris »

  1. Bonjour, à part un ou deux sourire, je n'ai pas été pris ni par le texte. Creux et pas vraiment drôle, ni par les acteurs qui s'ennuient et n'y croient pas , le jeu du rôle pricipal est à mourir de ?, à part Cassandre, des  moments éparpillés d'une mayonnaise qui ne m'a pas du tout convaincu. Même pire.. c dommage, il y avait de l'idée, au départ. Certains débuts de belles idées sont placées là sans aucun sens comme l'étoile, mais gaché par des scènes du plus mauvais vaudeville. Juste triste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *