Théâtre : « Le Marchand de Venise » au Lucernaire à Paris.

« Le Marchand de Venise » est la pièce de Shakespeare qui pose question par rapport à un antisémitisme possible de son auteur. Certaines de ses répliques sont en effet plus qu’ambiguës. L'adaptation qui en est faite au Lucernaire est particulièrement intelligente. Elle montre comment deux communautés peuvent se haïr par ignorance réciproque. Et la transposition à notre société devient évidente, par ces temps de communautarismes généralisés. Les personnages sont bien interprétés, spécialement Shylock , criant de sincérité tandis qu'on se demande si le marchand, en lui demandant de se convertir au christianisme, agit par conviction religieuse ou économique (le prêt à intérêt lui deviendra interdit). On a affaire à la troupe qui a monté il y a plusieurs années une « Marie Stuart » si réussie qu'on s'en souvient encore, c'est tout dire !
Pierre FRANÇOIS
« Le Marchand de Venise », de Shakespeare. Adaptation : Florence Le Corre et Pascal Faber. Mise en scène : Pascal Faber. Avec : Michel Papineschi, Séverine Cojannot, Philippe Blondelle, Frédéric Jeannot, Régis Vlachos, Charlotte Zotto. Du mardi au samedi à 21 h 30, Dimanche à 17 heures, les 25/12 et 1/1 à 17 heures, jusqu'au 4 janvier. Au Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris, tél. : 01 45 44 57 34, métro Notre-Dame-des-champs, Raspail.http://www.lucernaire.fr/

Photo : Julien Bielher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>