Musique : Coup de chapeau au talent émergent d’Agathe Moinard.

Raconter avec les vrais mots.
Après avoir été accueillie au Théâtre du Lucernaire le 13 janvier 2022, ce qui constituait une première reconnaissance de son talent, Agathe Moinard a donné, le 21 novembre 2022, son deuxième concert au Théâtre de la huchette. Sur scène, elle est toujours accompagnée de son compositeur Pierre Lamarque. Coralie Royer et Elle Yann signent aussi quelques compositions.
Chanteuse mezzo-soprano, comédienne, mannequin, danseuse, Agathe Moinard est une artiste multidisciplinaire qui écrit aussi ses propres chansons.
Son univers, quasi cathartique, s’accompagne de mélodies profondes et sentimentales, essentiellement jouées à la guitare ou au piano. Les chansons ont été écrites comme une thérapie. Alors ses mots sont crus, précis, rasants. Ses histoires sont narrées sans tourner autour du sujet principal. Elles abordent le harcèlement scolaire, les déceptions sentimentales, le bonheur amoureux, la maladie et la violence ; en s’inscrivant dans le répertoire français des chansons à textes. La poésie est brute, organique. Toute sa musique peut, par exemple, donner naissance à des recherches chorégraphiques. En ce sens, le travail musical d’Agathe Moinard est digne d’être intégré à des mises en scène plus théâtrales, ou dans une bande originale de films. Les chansons sont à l’image de l’artiste : authentiques, belles, poignantes et communicatives.
Cependant et comme pour tout art musical, rien de mieux qu’un concert au cours duquel Agathe est accompagnée de son micro et du talentueux compositeur Pierre Lamarque pour profiter de ses chansons. Avant de la retrouver sur une scène, certaines de ses créations sont disponibles sur YouTube. Ensuite, il faudra attendre qu’Agathe trouve des dates de programmation et le soutien nécessaire pour ce faire.
Maëlle NOUGARET
Ses chansons sur YouTube : https://www.youtube.com/@agathemoinard. Pour plus d’informations détaillées à propos de l’artiste et son parcours : https://agathemoinard.book.fr

Photo : Charlène Veyrunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *