Théâtre : « Islande entre ciel et texte », de Jón Kalman Stefánsson, Kristín Marja Baldursdóttir, Sjón, et des contes collectés par Jón Árnason et Magnus Grímsson au Théâtre de l’Épée de bois, à Paris.

Atmosphère.
Est-ce encore du théâtre ou une lecture soutenue par de la musique. La question est à la fois vraie et vaine, puisque la magie opère. Tout l’art du conte est mis à contribution – avec succès – pour nous embarquer dans une atmosphère qui pourrait envelopper n’importe quelle histoire tellement elle est présente. Atmosphère de mystère habité d’une sourde violence autant que de fantasmagories. La musique originale de Christine Kotschi se marie parfaitement avec la diction de Bénédicte Jacquard dans une mise en scène aussi étrange que les récits, elle-même soulignée par des éclairages en nuances de nuée. Les variations de tons de l’une, les harmonies de l’autre, un rythme vivant, des phrases courtes et des mots précis, tout s’emboîte parfaitement pour servir cet univers de trolls et de géants. L’important est moins l’histoire que le voyage et, de ce point de vue, l’on est bien servi.
Pierre FRANÇOIS
« Islande entre ciel et texte », de Jón Kalman Stefánsson, Kristín Marja Baldursdóttir, Sjón, et des contes collectés par Jón Árnason et Magnus Grímsson. Mise en scène : Claude Bonin. Avec Bénédicte Jacquard et Christine Kotschi. Musique : Christine Kotschi. Au Théâtre de l’Épée de bois, Cartoucherie, route du Champ de manœuvre, 75012 Paris, tél. 01 48 08 39 74.
Du 10 au 20 novembre 2022, jeudi et vendredi à 19 heures et 21 heures, samedi et dimanche à 14 h 30 et 16 h 30. Les 10 et 17 à 19 heures et 12 et 19 novembre à 14 h 30 : La Géante dans la Barque de pierre et autres contes d’Islande contes oraux collectés par de Jón Árnason et Magnus Grímsson – traduction Ásdis R. Magnúsdóttir et Jean Renaud, Éditions Corti, 2003. Les 10 et 17 à 21 heures et 12 et 19 novembre à 16 h 30 : Entre Ciel et Terre de Jón Kalman Stefánsson – Traduction Éric Boury, Éditions Gallimard, 2010. Les 11 et 18 à 19 heures et 13 et 20 novembre à 14 h 30 : Le moindre des mondes de Sjón Traduction Éric Boury, Éditions : Payot & Rivages, 2008. Les 11 et 18 à 21 heures et 13 et 20 novembre à 16 h 30 : Karitas, L’Esquisse d’un rêve, de Kristín Marja BaldursdóttirTraduction Henry Kiljan Albansson, Actes Sud et Gaïa Éditions.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *