Théâtre : « Villes mortes », de Sarah Berthiaume, au Théâtre les déchargeurs, à Paris.

Quatre femmes battantes.
« Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves et notre petite vie est entourée de sommeil. » William Shakespeare.
Quatre femmes, quatre récits denses, comme des cris, des spasmes de tranches de vie…
Chaque histoire mélange le passé ou l’histoire (éruption volcanique à Pompéi et explosion ou séisme causée par une rupture amoureuse dans le premier récit), la culture contemporaine (référence à la série Santa Barbara dans le troisième récit) … à une histoire singulière, un temps de récit dans lequel on entre et expérimente un bout de vie de ces quatre femmes en lutte contre une violence réelle ou imaginaire…
L’imaginaire et le réel se côtoient dans une poésie sublimée et charnelle. L’émotion est portée par un langage dense, libre, enjoué, drôle, métaphorique, une diction rapide, une sémantique quelquefois abstraite et outrancière… comme si le récit, par l’intensité de ce qui nous est donné de sentir, nous rendait voyeurs malgré nous et que, ce qui nous était proposé en fin de compte, c’est de rejoindre par une petite lucarne l’âme invisible et l’humanité de ces femmes dans une explosion intense d’émotions et de mots qui avalent le récit !
Chapeau bas aux quatre comédiennes qui se livrent corps et âme à cet exercice de style !
Lydia
« Villes mortes », de Sarah Berthiaume, édité aux Editions de ta mère. Avec : Anahid Gholami Saba, Héloïse Logié, Ségolène Marc, Ruthy Scetbon. Mise en scène : Noémie Richard, assistée de Louise Robert. Lumières : Sarah Doukhan et Noémie Richard. Décors et costumes : Milena Forest.
dimanche, lundi et mardi à 19 h 15 jusqu’au 21 juin au Théâtre les déchargeurs, 3, rue des Déchargeurs, 75001 Paris, tél. : 01 42 36 00 50, https://www.lesdechargeurs.fr/spectacles/villes-mortes/. Métro Châtelet, sortie rue de Rivoli numéros pairs ou Bertin Poirée ; RER Châtelet-les-Halles, sortie Porte Berger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *