Théâtre : « Après le chaos », d’Élisabeth Gentet-Ravasco à la Manufacture des abbesses, à Paris.

Terriblement vraie.
« Après le chaos » est une pièce magnifique ! Il faut juste penser à aller la voir un jour où le moral est bon. Le sujet est grave – une mère apprend que son enfant est mort dans une fusillade – et pourtant original, mais inutile de dire ici pourquoi.
Dans ce spectacle solo, l’interprète joue tous les états par lesquels passe cette femme avec une vérité absolue. La gradation entre l’incompréhension, le déni, le désespoir, la culpabilité, le droit ou non d’être désespérée et la résolution face aux enfants qui restent est parfaitement maîtrisée. Le jeu est tellement bon que l’on sort de la salle en se demandant si nous sommes réellement assez proches de notre propre progéniture…
Les projections et bruitages sont évocateurs sans être téléphonés. Le travail des lumières est soigné. On est pris aux tripes.
Pierre FRANÇOIS
« Après le chaos », d’Élisabeth Gentet-Ravasco. Avec Véronique Augereau. Mise en scène : Stéphane Daurat. Jusqu’au 6 avril le dimanche à 20 h 30 et du lundi au mercredi à 21 heures à la Manufacture des abbesses, 7, rue Véron, 75018 Paris, métro Abbesses, Blanche ou Pigalle, tél. 01 42 33 42 03, public@manufacturedesabbesses.com, https://www.manufacturedesabbesses.com/theatre-paris/apres-le-chaos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *