Théâtre : « Les Poupées persanes », d’Aïda Asgharzadeh au Théâtre des béliers parisiens, à Paris.

L’imaginaire pour dire le réel.
« Les Poupées persanes » sont une invitation au voyage, tant géographique que culturel ou imaginaire. Une série de scènes introduites par des dates et lieux forme les pièces d’un puzzle qui, ancrées dans la réalité historique, font travailler – avec une grande délectation – l’imaginaire du spectateur. Ce peuvent être des jeux de mime qui font référence à des coutumes persanes (mariage, remise de cadeau…), des propos soudain en iranien pour traduire l’émotion du personnage, un geste qui dit la duplicité mystérieuse du Français qui n’a pas tout compris, une ambiance de vie familiale affectueuse…
Car le spectacle se situe à cheval non pas entre, mais bien sur deux mondes. À travers un exil, ses épreuves, ses secrets et une volonté farouche d’intégration malgré un passé tenace, c’est le destin de deux générations qui se joue. Fasciné par une mère de famille qu’une autre époque aurait qualifiée de méritante, un Français de souche et son fils apprennent que Saint-Exupéry n’a pas tout dit de l’apprivoisement, tandis que la résurrection du passé menace un équilibre fondé sur le silence autour des souffrances.
On assiste clairement à deux sortes de jeu : d’un côté l’Orient est dans la fable qui permet d’avancer masqué, de dire sans révéler ; de l’autre l’Occident sensible, mais protégé et qui peut se permettre de vivre brut de décoffrage. Les deux options, qui se rejoignent dans un ton grave et léger, touchent le spectateur au cœur tant elles sont interprétées avec justesse. Au milieu, la génération montante, mutante entre ses racines et son avenir. Et on est reconnaissant, tant à l’auteur qu’aux interprètes, de nous avoir partagé une telle intimité avec tant de délicatesse.
Pierre FRANÇOIS
« Les Poupées persanes », d’Aïda Asgharzadeh . Mise en scène : Régis Vallée . Avec : Aïda Asgharzadeh, Kamel Isker, Azize Kabouche, Toufan Manoutcheri, Sylvain Mossot, Ariane Mourier. Du mardi au samedi à 21heures, matinée le dimanche à 15 heures au Théâtre des béliers parisiens, 14 bis, rue Sainte-Isaure , 75018 Paris , tél. 01 42 62 35 00, métro Jules-Joffrin ou Simplon, https://www.theatredesbeliersparisiens.com/spectacle/les-poupees-persanes/

Photo Alejandro Guerrero.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *