Théâtre : « Tropique de la violence », de Natacha Appanah au théâtre 13 / Bibliothèque, à Paris, puis en tournée.

Spectacle total.
« Tropique de la violence » est-il encore une pièce de théâtre ou un spectacle total mêlant théâtre, musique, projections et magie des lumières ? Car, ce qui frappe du point de vue de la forme, c’est la parfaite maîtrise des lumières, autant pour provoquer des effets d’inclusion visuelle dans le spectacle que comme révélatrice ou dissimulatrice des décors et même de scènes entières.
Quant au fond, « Tropique de la violence » déconstruit une image de la France, de la misère, de l’activité humanitaire pour sortir des clichés et proposer une perception bien plus humaine de la situation. Bien plus humaine et en même temps rendue onirique pour éviter que la violence du propos ne pousse le spectateur à jeter le bébé avec l’eau du bain.
De fait, morts et vivants dialoguent, la terre en principe ferme s’évanouit, réalité et phantasme s’interpénètrent. Cela donne un spectacle parfaitement construit, d’une force inouïe, et parfaitement adapté à un public jeune. La musique est contemporaine et bonne (y compris le rap), la violence n’est pas dissimulée derrière des codes ou retenue par une expression littéraire qui la dénature, les effets visuels sont aussi frappants que de qualité et bien dosés. On est devant un grand spectacle auquel il faut traîner ceux qui ne vont jamais au théâtre pour les réconcilier avec cet art !
Pierre FRANÇOIS
« Tropique de la violence », de Natacha Appanah. Avec Mia Delmaë, Thomas Durand, Mexianu Medenou, Alexis Tieno, Assane Timbo, Yuko Oshima ou Blanche Lafuente. Mise en scène : Alexandre Zeff. Du lundi au vendredi à 20 heures, samedi à 18 heures au théâtre 13 / Bibliothèque (métro Bibliothèque François Mitterrand) jusqu’au 30 septembre.
Les 13 et 14 octobre à l’Espace BM Koltès de Metz, le 21 octobre au Théâtre de Chelles, du 23 au 27 novembre au théâtre des Célestins à Lyon, le 8 décembre au Théâtre de Laval, le 5 janvier au Centre Duhamel de Vitré, les 12 et 13 janvier au théâtre Jean Arp de Clamart, le 2 mars au Carré magique de Lannion, du 22 au 24 mars au Théâtre de Sénart.

Photo : Victor Tonelli .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *