Théâtre : «Isadora : Femme, Danseuse et Libre …».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

«Je ne veux pas être danseuse, je veux danser»
«De tout mon être … jusqu’à trouver la vérité».
L’indomptable Isadora, jalousée, encensée
Éprise de liberté, d’originalité,
S’épuise dans sa quête de sensualité.

«Beauté du chaos» ou «harmonie de l’intérieur»,
Elle est l’amoureuse au service d’un cœur rieur.
Dans une comédie musicale «Isadorable»
Face au monde affronte son destin inexorable
Où ceux qu’elle aime lui sont enlevés par la mort,
Meurtrissant à jamais son inoubliable corps.

«Je veux vivre à en avoir mal, à en avoir peur»
C’est aux «Trois Soleils» que brille leur fervente ardeur.
L’artiste a-t-il«besoin de fuir la réalité»
Pour laisser libre cours à sa créativité ?

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

D’après le texte de Dominique Wenta. Librement adapté de la vie d’Isadora Duncan, par Oscar Sisto, Cyrille Lehn. Mise en scène Sébastien Rajon. Chorégraphie Caroline Marcadé. De et avec Isabelle Georges. Jeu Frederik Steenbrink. Piano Axel Nouveau. (Avignon, 13-07-2019, 17h10).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *