Théâtre : « La petite fille de monsieur Linh », de Philippe Claudel au Lucernaire, à Paris.

Émouvant.
« La petite fille de monsieur Linh »est sur sa fin, et même la fin d’une reprise. Pourtant, en plein été, la salle est toujours remplie. C’est qu’on est tout de suite pris, d’abord par la musique et le décor qui créent une ambiance orientale, ensuite par le récit qui est à la fois donné et vécu par la comédienne. On se laisse ainsi mener par la main – et d’une certaine façon le bout du nez – à travers cette histoire, belle et sobre rehaussée de quelques trouvailles de mise en scène, d’amitié entre deux solitaires. Jusqu’à une chute à la Agatha Christie, alors que rien n’annonçait un quelconque mystère à résoudre.
Pierre FRANÇOIS
« La petite fille de monsieur Linh », de Philippe Claudel. Du mardi au samedi à 21 heures, dimanche à 17 heures jusqu’au 11 août au Lucernaire, 53, rue Notre-Dame des champs, 75006 Paris, tél. 01 42 22 66 87, www.lucernaire.fr. Mise en scène : Célia Nogues. Adaptation et interprétation : Sylvie Dorliat. Lumières : David Dubost.

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>