Théâtre : « Les Mots pour le dire », adapté de Marie Cardinale par Jade Lanza.

Quand parler délivre, par Clara.
La pièce de théâtre raconte la psychothérapie suivie par son auteur pendant plus de huit ans. Marie Cardinale souffre d'écoulements sanguins abondants et répétés, maladie étrange et incompréhensible (les médecins traditionnels préconisent même l'ablation de l'utérus) qui la pousse à entrer chez un psychothérapeute. Une femme prend la parole, pour la première fois, pour parler de son intimité.
À l'époque cette démarche est incongrue, anormale, réservée aux malades mentaux et aux aliénés.
Elle raconte donc l’évolution de sa thérapie en même temps que son histoire familiale et ses traumatismes. La démarche est lente et longue pour arriver à affronter ses appréhensions, se délivrer de sa honte et de ses angoisses.
Elle a porté le poids d'une mère très belle mais égoïste et tyrannique, subi la séparation de ses parents et la mort de son père des suites de la tuberculose.
Parler lui permet de se libérer pour enfin être libre de vivre sa vie de femme, mais aussi de comprendre ses relations avec les autres ainsi que les sentiments profonds, parfois contradictoires, qui l'animent.
Les deux femmes sont seules sur scène pour interpréter mère et fille dans un texte difficile et chargé d'émotions. L'adaptation du roman permet une bonne compréhension de l'histoire, sans répétition, bien que peut-être un peu lente.
La mise en scène cependant manque un peu de rythme. L'intérêt de la pièce réside dans le face à face des deux actrices, mère et fille, qui incarnent leurs rôles à la perfection. On vit pleinement son soulagement et sa joie quand intervient la guérison finale.
Une adaptation cinématographique avait été réalisée en 1983 par José Pinheiro où le rôle du psychologue était déjà interprété par Daniel Mesguich.
Clara
« Les Mots pour le dire », adapté par Jade Lanza du roman de Marie Cardinale paru en 1976 aux éditions Grasset. Avec Jade Lanza, Françoise Armelle et la voix de Daniel Mesguich. Mise en scène : Frédéric Souterelle. En prolongation jeudi et vendredi à 21 heures jusqu'au 26 avril au Théâtre de l'Archipel, 17, boulevard de Strasbourg 75010 Paris.
Voir aussi :
https://www.theatredelarchipel.org/
https://www.grasset.fr/les-mots-pour-le-dire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Mesguich
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frederic_Souterelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>