Théâtre : « Le Livre de l’intranquillité », de Fernando Pessoa, adapté, mis en scène et avec David Legras au théâtre Les Déchargeurs, à Paris.

Dérision légère. « Le Livre de l’intranquillité » est un ouvrage posthume de Pessoa publié en 1982. De ce dernier est tiré un spectacle solo dans lequel le comédien se glisse dans la peau de l’hétéronyme de l’auteur, qui est ici un modeste employé comptable. Certes, la pièce, lors de la première, n’avait pas encore…

Actu : le salon du livre « Écritures et spiritualités » du 1/12 a pour thème « Le Chant de la terre »

Chemins divers, quête commune. L’association « Écritures et spiritualités » (remarquer les pluriels) qui organise sont salon biennal ce dimanche au collège des Bernardins n’a pas toujours porté ce nom. Il y a une dizaine d’années encore, elle s’appelait, depuis sa fondation en 1977, « Association des Écrivains croyants d’Expression Francophone ». Et a successivement été présidée par Olivier…

Théâtre : « Les Mots pour le dire », adapté de Marie Cardinale par Jade Lanza.

Quand parler délivre, par Clara. La pièce de théâtre raconte la psychothérapie suivie par son auteur pendant plus de huit ans. Marie Cardinale souffre d'écoulements sanguins abondants et répétés, maladie étrange et incompréhensible (les médecins traditionnels préconisent même l'ablation de l'utérus) qui la pousse à entrer chez un psychothérapeute. Une femme prend la parole, pour…

Théâtre : « Dix histoires au milieu de nulle part », de Svetlana Alexievitch à l’Atalante, à Paris.

Génial.  Comment ne pas s’extasier – une fois de plus – devant le second volet de l’adaptation de « La Fin de l’homme rouge », ce roman-reportage de Svetlana Alexievitch – prix Nobel de littérature en 2015 – que Stéphanie Loïk a adapté au même titre que ses quatre autres documents ? Impossible ! Certes, on ressent une légère…

Festival d’Avignon off, théâtre : « Cercle miroir transformation », d’Annie Baker au Théâtre du Centre à Avignon.

« Cercle miroir transformation » est un spectacle atypique qui nous fait pénétrer dans les coulisses du monde des stages de dynamique de groupe. Dans les recoins des âmes aussi. Pénétration lente mais constante et assortie d'un suspense – et des surprises qui vont avec – permanent : c'est que les esprits sont toujours plus complexes ou contradictoires…