Théâtre : « Les Chaises », d’Eugène Ionesco à l’Aquarium à Paris et à La Manufacture à Nancy.

Étonnant.
« Les Chaises », telles qu'elles sont jouées à l'Aquarium en ce moment, sont un spectacle idéal pour réconcilier les allergiques de « La Cantatrice chauve » ou de « La Leçon » avec leur auteur.
Seul le néant est certain, donc réel : telle est à peu de choses près la démonstration de cette pièce. Pourtant, à côté de cette prise de position philosophique, il y a d'autres réalités bien charnelles et quotidiennes qui font de cette « farce tragique » une pièce pleine de saveur. « Ce n’est pas une certaine société qui me parait dérisoire. C’est l’homme. » disait Ionesco. Et c'est bien ce qui apparaît ici, avec ce couple qui s'aime à en mourir et socialement et physiquement, le reste et les autres n'ayant aucune espèce d'existence à côté de la force de cette réalité.
Non seulement on croit aux personnages présents dès leur apparition, mais aussi à tous ceux qu'ils font vivre. Même s'il paraît que les créatures de Ionesco sont sans psychologie, celles-là nous émeuvent tant les sentiments qui les animent sont universels. Peu importe alors la leçon qu'il convient de tirer de ce spectacle, chaque spectateur ou presque a sa lecture et l'important est juste que cette tragédie comique – car elle l'est – lui en ait offert une. Le fait d'enfermer les comédiens dans une cage en verre est une trouvaille merveilleuse pour montrer – avant que la pièce ne débute – que nous sommes tous concernés, mais aussi l'enfermement, la solitude incroyable de ces êtres. Enfin, à la vieillesse des personnages correspond le défraîchi du salon dans lequel ils se meuvent et le caractère démodé des musiques qu'ils écoutent. Tout est harmonisé, tout est significatif, et on ne s'ennuie pas une seconde, faisant ainsi mentir la réputation du théâtre de Ionesco.
Pierre FRANÇOIS
« Les Chaises », d'Eugène Ionesco. Avec Thierry Bosc, Emmanuelle Grangé, Michel Fouquet. Mise en scène : Bernard Lévy. Du mardi au samedi à 20 heures, dimanche à 16 heures jusqu'au 14 avril au théâtre de l'Aquarium, La Cartoucherie, route du champ de manœuvre, 75012 Paris, tél. 01 43 74 72 74, www.theatredelaquarium.com. Puis du 24 au 27 avril à La Manufacture, centre dramatique national de Nancy, 10, rue Baron Louis, BP 63349, 54014 Nancy Cedex, tél. 03 83 37 42 42, location@theatre-manufacture.fr, https://www.theatre-manufacture.fr/spectacle/les-chaises/

Photo : Régis Durand de Girard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>