Théâtre : « Camille contre Claudel », de et mis en scène par Hélène Zidi au Théâtre du roi René, à Paris.

Bilan à vif, par Clara.
Deux comédiennes sur scène présente l'histoire de Camille Claudel avec un parti pris artistique ultra moderne.
L'histoire n'est pas racontée de manière chronologique mais accentue l'aspect psychologique. Que se passerait-il si Camille, jeune, encore naïve et pleine de grandes espérances, rencontrait Camille en fin de vie, totalement désabusée et dépossédée de son art. Peut-on la mettre en garde contre les choix qu'elle fera et ses conséquences désastreuses ?
La pièce débute avec Camille en vieillarde folle, pitoyable, déchue, séquestrée à l'asile, en fin de vie, sans courage, ayant abandonné tout ce en quoi elle croyait : l'art et l'amour. Le dialogue s’installe entre elles et une troisième Camille : celle au milieu de sa vie, à 49 ans, déjà aigrie mais encore libre.
La poésie se dégage de chaque instant, créée par les jeux de lumières sur les sculptures de l'atelier et une interprétation toutes en sensibilité. Les deux comédiennes sont talentueuses. Hors champ, une voix (celle de Gérard Depardieu) exprime l’avis de Rodin, monstre inexcusable  d’égoïsme. Pendant qu’il parle, Camille danse avec ses œuvres et ouvre son esprit et son corps à la folie inéluctable.
Même si elle avait pu connaître à l'avance son funeste  avenir, Camille aurait tout donné pour son art grandiose. Elle n'aurait rien changé : sa recherche est celle de l'absolu et de la perfection, sans compromis.
La présentation de cette histoire rendue très subjective pourrait néanmoins dérouter les néophytes qui ne connaîtraient pas les événements tragiques de la vie de cette grande artiste (si, si, il y en a !).
L'intensité des sentiments et la douleur sont palpables. C'est un très beau spectacle qui laissent parler de profonds et terribles sentiments, et nous montre qu'en chacun cohabitent le meilleur et le pire.
Clara
« Camille contre Claudel », de et mis en scène par Hélène Zidi. Avec Hélène Zidi et Lola Zidi, avec la voix de Gérard Depardieu. Du jeudi au samedi à 19 heures jusqu’au 22 décembre au Théâtre du roi René, 12, rue Édouard Lockroy, 75011 Paris, tél. 01 47 00 43 55, www.theatreduroirene.com

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>