Théâtre : Portrait de Maxime d’Aboville.

Maxime d'Aboville : portrait. On ne présente plus Maxime d'Aboville. Parent de celui que connaissent les navigateurs*, son parcours est tout différent et autant couronné de succès : sélectionné deux fois pour les Molières dès le début de sa carrière – dans la catégorie « Révélation masculine » en 2010 et « Second rôle » en 2011 – il décroche celui…

1811TheatreCamilleContreClaudel149x72DpiPhotoPierreFrancoisModifG02DSCF7714

Théâtre : « Camille contre Claudel », de et mis en scène par Hélène Zidi au Théâtre du roi René, à Paris.

Dédoublement. « Camille contre Claudel » est un dialogue singulier entre elle et elle-même à différents âges de sa vie, donc aussi à des moments d’évolution psychologique distincts. La mise en scène a fait le choix – astucieux – de partir des époques les plus opposées, celle de la jeune fille éblouie et de la vieille femme…

1811TheatreCamilleContreClaudel149x72DpiPhotoPierreFrancoisModifG02DSCF7714

Théâtre : « Camille contre Claudel », de et mis en scène par Hélène Zidi au Théâtre du roi René, à Paris.

Bilan à vif, par Clara. Deux comédiennes sur scène présente l'histoire de Camille Claudel avec un parti pris artistique ultra moderne. L'histoire n'est pas racontée de manière chronologique mais accentue l'aspect psychologique. Que se passerait-il si Camille, jeune, encore naïve et pleine de grandes espérances, rencontrait Camille en fin de vie, totalement désabusée et dépossédée…

1809TheatreGervaise147x72DpiTNOPhotoPierreFrancoisDSCF6279

Théâtre : « Gervaise », de Claude-Frédérique, d’après « L’Assommoir » d’Émile Zola au Théâtre du Nord-Ouest

Monologue magnifique. « Gervaise » est l’héroïne principale de « L’Assommoir » de  Zola. La pièce du même nom relate quant à elle les épisodes directement liés à la vie de cette dernière. Laquelle, arrivée au bout du rouleau, se remémore son existence en commençant par les années les plus fastes. Ce faisant – et en s’écartant d’un récit…

1806TheatreMusiqueAbcDAir147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF3431

Musique : « ABC d’airs », 26 lettres et quatre musiciennes pour un concert insolite sur une idée d’Anne Regnier au Lucernaire, à Paris.

Comique musical. « ABC d’airs », c’est une bande d’amies, toutes musiciennes professionnelles de haut niveau qui, à l’initiative d’Anne Regnier – ici au hautbois et au cor anglais – ont décidé de faire connaître la musique classique – de préférence contemporaine, ce n’est pas incompatible – avec humour et fantaisie. Ces deux dernières caractéristiques nécessitaient la…

1710TheatreDixHistoiresAuMilieuDeNullePart147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF3746

Théâtre : « Dix histoires au milieu de nulle part », de Svetlana Alexievitch à l’Atalante, à Paris.

Génial.  Comment ne pas s’extasier – une fois de plus – devant le second volet de l’adaptation de « La Fin de l’homme rouge », ce roman-reportage de Svetlana Alexievitch – prix Nobel de littérature en 2015 – que Stéphanie Loïk a adapté au même titre que ses quatre autres documents ? Impossible ! Certes, on ressent une légère…

PhotoLot220x152x72DpiLeSerment02

« Le Serment d’Hippocrate », de Louis Calaferte au Théâtre 14, à Paris.

Malaises familiaux. « Le Serment d'Hippocrate » est une pièce de divertissement bien montée : on croit complètement aux dialogues, d'une part parce qu'ils sont vivants et toujours bien interprétés (mention spéciale à Gérard Darman dans son rôle de petit vieux hypocondriaque obsessionnel), d'autre part parce qu'on a l'impression d'entendre ce qui pourrait se dire chez nos voisins…

1703PeauNeuve147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF3546

Musique : « Peau neuve », de et avec Lili Cros et Thierry Chazelle en tournée.

Sensible. « Peau neuve » est un spectacle musical d’une réelle sensibilité. Laquelle, avec l’humour, en est la caractéristique principale. Une délicatesse se noue entre les chanteurs-instrumentistes qui jouent à se mettre mutuellement en valeur. l’humour est fondé sur une observation malicieuse de la vie quotidienne. La musique est à la fois rythmée et douce, les lumières…

1701CharlesDeFoucauldGerardRouzier147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF1982

Théâtre : « Charles de Foucauld, frère universel » à l’église saint-Augustin de Paris.

Montage magistral. Francesco Agnello refuse catégoriquement de dire que ce spectacle est de lui. « Je n'ai fait qu'un montage », explique-t-il. Entre quelques milliers de textes, surtout les lettres écrites par Charles de Foucauld lui-même. Car son « montage » met en scène la vie de ce géant de la spiritualité contemporaine qui, comme Thérèse de Lisieux, prône…