Musique : Festival « Villes des Musiques du Monde » jusqu’au 11 novembre dans le grand Paris.

Musique ultramarine.
Le festival musical automnal « Villes des musiques du monde » débute cette année le 12  octobre avec pour thème les îles. Plus d’une vingtaine d’entre elles – de toutes les tailles, de Mayotte au Japon – seront représentées par cinq cents artistes environ. 
Mais plutôt que d’îles au sens propre, il faudrait plutôt parler de culture littorale. En effet, deux faits se croisent dans ce festival. D’une part la mer fait éprouver de façon beaucoup plus immédiate les frontières physiques et, face à cette immensité, on ne peut éprouver qu’humilité. D’autre part, si Dieu pardonne toujours et l’homme parfois, le dicton précise bien que la nature jamais, d’où le sens du tragique qui est propre aux îliens comme à tous ceux qui ont la mer pour voisine. Le fado des Portugais ne possède-t-il pas, par exemple, ces deux caractéristiques ?
Il est à noter par ailleurs l’aller-retour, la respiration, qui a sans cesse lieu entre continent et îles. Ce sont les esclaves qui débarquent à Haïti, à Cuba ou à la Jamaïque avec les musiques de leurs pays d’origine qui leur servent à enraciner une nouvelle forme d’expression. Mais ce sont aussi des quartiers, au sein des agglomérations, qui se définissent comme « La petite Espagne » dans la plaine saint-Denis, les habitués de « La Maison du Basque » à Saint-Ouen ou les Maliens de Montreuil qui s’échangent les derniers disques des vedettes du pays.
Mais si ce festival va accueillir nombre d’artistes ultramarins – de Dédé Saint Prix à Los Rumberos de Cuba en passant par Jacques Schwarz-Bart ou Paul Wamo – il s’enracine bien dans les communautés d’Île-de-France à travers plusieurs initiatives. Ainsi deux réalisations visent la jeunesse : La Cité des marmots, qui vise à faire participer les enfants de 7 à 11 ans en milieu scolaire, et Le Spectacle jeune public, qui leur propose des concerts. Les adultes ne sont pas en reste, avec les Fabriques orchestrales adultes. Citons encore, même s’il est impossible d’énumérer toutes les facettes de ce festival, le Prix des musiques d’ici – Diaspora music awards, qui pour la seconde année va donner un coup de projecteur sur des artistes émergents des musiques du monde. Nul doute que le nouveau lieu du Fort d’Aubervilliers qui va être attribué à l’association qui organise ce festival ne sera pas de trop.
Pierre FRANÇOIS
Festival « Villes des Musiques du Monde », concerts, bals, ciné-concerts, créations, spectacles jeune public, parcours gourmand, ateliers, rencontres, conférences, débats sur le thème Cap sur les îles, du 12 octobre au 11 novembre en Seine-Saint-Denis – Paris – Grand Paris (Aubervilliers, Bondy, Épinay-sur-Seine, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Montreuil, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Sevran, Villetaneuse (93), Paris (75), Gennevilliers (92), Limours (91), et pour la 1ère fois Champs sur Marne (94) et Ris Orangis (91).
Contact : reservation@villesdesmusiquesdumonde.com, tél. 01 48 36 34 02, www.villesdesmusiquesdumonde.com

Photo : ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>