Actu : rassemblement le 27 janvier à 19 heures à l’Institut du monde arabe à l’initiative des « Guerrières de la paix ».

Gagner la paix.Les Guerrières de la paix – nom paradoxal pour un mouvement né en 2022 et inspiré du titre d’un documentaire sur les femmes palestiniennes et israéliennes du mouvement pour la paix Women Wage Peace, ce dernier trouvant ses racines intellectuelles dans le mouvement de femmes libériennes Women of Liberia Mass action for Peace…

Socio-politique : Présenter l’IA comme une évidence, c’est empêcher de réfléchir le numérique, par Julien Falgas, maître de conférences au Centre de recherche sur les médiations à l’université de Lorraine et Pascal Robert, professeur des universités à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques ; laboratoire elico, Université de Lyon. In The Conversation du 19 octobre 2023.

Julien Falgas, Université de Lorraine et Pascal Robert, Université de Lyon Au printemps dernier, des personnalités aussi diverses que Elon Musk, Yuval Noah Harari ou Steve Wozniak s’associaient à plus de 1 000 « experts » pour mettre en garde face aux « risques majeurs pour la société et l’humanité » que représente l’intelligence artificielle et demander une pause de…

Théâtre : « Islande entre ciel et texte », de Jón Kalman Stefánsson, Kristín Marja Baldursdóttir, Sjón, et des contes collectés par Jón Árnason et Magnus Grímsson au théâtre de l’Épée de bois, à Paris.

Poésie maritime.Nous avons la chance qu’« Islande entre ciel et texte » reprenne – à l‘Épée de bois – après avoir été créé à Anis gras. La poésie rugueuse, fantastique et maritime est – avec leur nationalité islandaise – ce qui relie les trois auteurs et deux collecteurs de contes qui ont été convoqués pour…

Livres : Gwerz Denez, par Denez aux éditions Ouest-France (fin).

Réalités profondes et réalité visible.Comment concilier l’exigence d’avoir connu l’événement rapporté avec l’intervention de fées, de korrigans ou de lavandières de nuit aux figures spectrales, pour ne citer que ces êtres ? L’Ankou père de l’Anken (l’angoisse) et de l’Ankoun (l’oubli), personnage qui nous arrive de la nuit des temps et qui a déjà un…

Livres : Gwerz Denez, par Denez aux éditions Ouest-France (suite).

Style de la gwerz et influence sur la littérature écrite.L’influence des gwerz sur la littérature est ancienne : Denez fait remarquer que Tristan et Iseut est l’adaptation de l’une d’elles (« Bran le prisonnier de guerre »), les « Lais bretons » de Marie de France sont la transcription de plusieurs autres, Tolkien avait le Barzaz Breiz…

Livres : Gwerz Denez, par Denez aux éditions Ouest-France (début).

De la gwerz orale au Barzaz-Breiz.Quand on pense à Denez, on entend immédiatement sa voix inimitable, qui rend si bien compte de la complexité de l’âme bretonne à travers le chant de la gwerz, ce mot intraduisible en français qui évoque certes la complainte, mais augmentée de dimensions sacrées, fantastiques et authentiques (l’auteur rapporte un…

Cinéma : « Dans « Game of Thrones », un autre regard sur le handicap », par Ester Massó Guijarro, Maître de conférences en philosophie morale et membre de l’unité d’excellence FiloLab à l’université de Grenade. In The Conversation du 25 septembre 2023.

Ester Massó Guijarro, Universidad de Granada « Il y a une place particulière dans mon cœur pour les infirmes, les bâtards et choses brisées. » C’est par cet aveu – une véritable déclaration d’intention – que Tyrion Lannister ouvre le quatrième épisode de la série Game of Thrones. Ces dernières années, de nombreux universitaires se sont intéressés…

Actu : Première édition du festival « Les gros maux », organisé par Médecins du monde à Ground control, à Paris.

Inaugural.La première édition d’un festival est toujours un événement émouvant. Tout est fragile, mais tout est aussi en germe et les personnes participantes sont là parce qu’elles y croient, pas parce qu’il faut y être.Cette fin de semaine au Ground control a lieu celui inauguré par Médecins du monde. Le thème en est « Les gros…

Théâtre : « Rosemary Lovelace », de Marie Charlet, au Théâtre Montmartre Galabru, à Paris.

Mélodique et coquin.Ce spectacle fera sourire et même rire de par le partage de ces aventures amoureuses qui s’écrivent sous les yeux des spectateurs. Sibylle pour les uns, bacchante pour les autres, Rosemary, personnage féminin extravagant, accompagnée de sa femme de chambre-secrétaire-musicienne, focalise l’attention ! Et l’exhibition de l’écart entre apparence et réalité fera la joie…