Livres : « Faim de vie », de Patrice Obert, aux éditions La Lampe de chevet.

Relations humaines.Chez holybuzz.com, on aime bien Patrice Obert. En effet, le chrétien de gauche – une espèce d’autant plus précieuse qu’elle est en voie de disparition – et président de l’association « Écritures et spiritualités »* est doublé d’un véritable homme de plume.Il a la bonne idée d’écrire des nouvelles, ce genre en phase avec une époque…

Théâtre : « L’Incivile », de Lauren Houda Hussein au Grand parquet, à Paris (puis en tournée).

À voir de toute urgence ! Si l’on s’interdit ici d’employer l’impératif par respect pour le lecteur, on se permet cependant de recommander de décommander séance tenante ce qui était prévu pour demain et de foncer au Grand parquet voir « L’Incivile ». Ceux pour qui « Antigone » est une pièce de référence seront comblés par cette actualisation toute…

Musique : Villes des musiques du monde, 25e édition, enfin, en Seine-Saint-Denis, à Paris et dans le Grand Paris.

Villes des musiques du monde, qui inaugure son vingt-cinquième festival ce 9 octobre, a su trouver un thème en phase avec l’actualité récente, laquelle a obligé les lieux de convivialité à fermer : « Tournée générale ». Non pas qu’il s’agisse béatement de se réjouir de pouvoir de nouveau prendre un pot entre amis, mais plutôt de se…

Théâtre : « Incandescences », d’Ahmed Madani en tournée.

Trilogie, épisode 3. Avec « Incandescences », on retrouve la méthode et la patte d’Ahmed Madani. Et on ne s’en lasse pas, car il manie toujours avec autant de brio la surprise et le questionnement au sein de la mise en scène comme du texte. Cette fois-ci, après les tribulations d’adolescents (Illumination(s), 2012) et d’adolescentes (F(l)ammes, 2016)…

Musique : Le festival « Villes des musiques du monde » a bien lieu en Seine-Saint-Denis et dans le grand Paris.

« Villes des musiques du monde » est un festival déjà bien enraciné en Seine-Saint-Denis. C’est aussi un moment de convivialité entre les diversités sur un territoire à la réputation plutôt communautariste. Cette année, le thème en était « Douce France », de Trenet à Mouss et Hakim en passant par Aziz Sahmaoui ou l’Orchestre national de Barbès. Les…

Théâtre : «La Clairière du grand n’importe quoi».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…

Théâtre: « Le grand cahier », d’après Agota Kristof à la Manufacture des abbesses, à Paris.

« Le grand cahier » est un spectacle auquel on croit complètement ; c’est d’ailleurs le problème. Debout, immobile devant un micro, le comédien raconte avec un talent phénoménal une histoire remarquablement sordide. L’exercice de voix est admirable. Ce sont des nuances imperceptibles, mais très bien menées, qui font entendre tantôt la voix de l’enfant-récitant, celle de la…

Théâtre : «A ceux qui nous ont offensés».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…