Théâtre : « La Dame de la mer », d’H. Ibsen au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Amour véritable.
« La Dame de la mer » est une pièce d’Ibsen. Qui fait partie de l’intégrale qui se donne actuellement au Théâtre du Nord-Ouest. S’y rencontrent le drame familial et l’impossibilité du dialogue dans le couple, ici plus par manque de confiance en soi qu’en l’autre. Le début de la pièce commence par jouer la carte du mystère, notamment autour de madame Wangel : quel est son passé, pourquoi a-t-elle ce comportement, pourquoi ne trouve-t-elle pas sa place au sein de la famille ? On sent que la réponse n'est pas univoque, même lorsque les propos du mari ou gaffes du sculpteur lèvent une partie du voile. Le jeu de la comédienne renforce ce sentiment d'étrangeté. Elle comme son mari sont des êtres torturés par un désir de perfection, de rectitude absolue. Autour d'eux gravitent le fantôme d'une rencontre, les enfants, un ami de longue date et un artiste malade. Chacun de ces protagonistes joue sa partition originale, parfois en réponse à la situation, parfois en solo. Tous les personnages sont également campés – même celui du peintre qui n'a qu'un rôle mineur dans l'économie générale de la pièce – et crédibles. Le plan en cinq actes, comprenant une crise et sa résolution in fine, apparente ce spectacle aux classiques. On ne voit pas le temps passer, ce qui est un critère souverain de qualité.
Pierre FRANÇOIS
« La Dame de la mer », d'H. Ibsen. Avec Arevik Martirossian, Olivier Bruaux… Adaptation et mise en scène : Bernard Starck. Au Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du faubourg Montmartre, 75009 Paris, métro Grands-Boulevards, tél. 01 47 70 32 75.

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>