Musique : « Barbara amoureuse », par et avec Caroline Montier au Théâtre de l’Essaion, à Paris.

La même voix !
« Barbara amoureuse » est un spectacle atypique. Soit une premier prix de chant et de piano qui interprète avec un bonheur égal les musiques baroques, médiévales, sacrées, contemporaines ou lyrique. Et des amis qui, l’entendant chanter « Le Temps du lilas » dans un spectacle « Amour et botanique », lui disent qu’avec sa voix elle devrait célébrer le répertoire de Barbara. Une voix qui, effectivement, fait naître la même mélancolie que l’écoute d’un album de la vedette. Qui possède – et cultive sans doute – les mêmes tonalités, les mêmes accélérations dans la diction, une élocution aussi claire. Parce que Barbara avait bien senti que « si elles disent la même chose, les chansons d’amour chantées par des hommes et par des femmes le disent de manière bien différentes », Caroline Montier décide de la suivre en n’exploitant que cette veine tant la vedette en a parlé en experte. Problème : il faudrait alors reprendre tout son répertoire. Elle décide alors de se cantonner à la période de « L’Écluse », de 1962 à 1970. Le souci est qu’il reste très peu de partitions de ces chansons dont la durée dépasse exceptionnellement les quatre minutes. Caroline Montier s’est donc attelée à les reconstituer à partir d’enregistrements à la qualité inégale et dont les durées varient parfois considérablement : il existe une version de « Je ne sais pas dire » de 3’10 et une autre de 5’36 ; pour « Ce matin-là », la fourchette va de 2’16 à 3’28 et est de même ampleur pour « Le temps du lilas » (de 2’24 à 3’12 selon le cas).
Mais le résultat est là et, entre les introductions ou commentaires instructifs, on retrouve bien l’émotion que l’on ressent à l’écoute de la vedette que Caroline Montier a décidé d’honorer, certes un cran en dessous, mais de même nature et on est touché, presque émerveillé de constater qu’une telle performance soit possible !
Pierre FRANÇOIS
« Barbara amoureuse », par et avec Caroline Montier. Du 29 mars au 28 avril, les jeudis, vendredis et samedis à 21 h 30 à l’Essaion, 6, rue Pierre au lard, 75004 Paris, tél. 01 42 78 46 42, www.essaion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>