Théâtre et musique : « Harpa diva, pas de deux pour harpe et comédienne » à l’Essaïon à Paris puis au Festival « Au Gré des Arts ».

« Harpa diva, pas de deux pour harpe et comédienne » met en scène… une harpe. Pour être honnête, c'est plutôt la musique qui est la grande vedette de ce concert théâtralisé qui se donne une fois par semaine à l'Essaïon.
Cette suite de tableaux musicaux mêle les hommages aux interprètes (La Callas, évidemment), aux rôles-titres (Eugène Onéguine…) ou à la musique elle-même (italienne, par exemple).
Le texte narratif est un assemblage – très bien fait, on ne perçoit pas les transitions – de passages empruntés à Pouchkine, Mérimée (Carmen), Molière (Dom Juan), Verlaine (Clair de lune) et Flaubert (Madame Bovary) enchâssés dans un texte écrit par la harpiste, ce qui donne l'occasion de mesurer combien son talent ne se limite pas à la musique.
Même si ce soir-là la narratrice n'était pas en forme, on imagine facilement le bijou que constitue l'assemblage délicat des œuvres de grands compositeurs avec un texte ciselé sur mesure…
On est pris par l'ambiance dès les premières secondes, lorsque la harpiste vient silencieusement retirer le drap qui couvre l'instrument avant d'entamer une variation sur « La Norma ». Par la suite, on ne voit pas le temps passer.
Le spectacle a eu le temps de se peaufiner : créé en 2013, il est depuis joué dans les hôpitaux et les églises, car ces deux jeunes talents ont aussi l'esprit de solidarité.
Il faut se presser d'y aller, car ce spectacle ne se donne qu'une fois par semaine – le mercredi à 19 h 45 – et seulement jusqu'au 30 septembre pour ce qui est de Paris. On les retrouvera ensuite au festival « Au gré des arts » à La Rochefoucauld, près d'Angoulême le 18 octobre.
Pierre FRANÇOIS
« Harpa diva, pas de deux pour harpe et comédienne », avec Cléo Sénia (récitatif) et Alexandra Luiceanu (harpe). Les 16, 23 et 30 septembre à 19 h 45 au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au lard, 75004 Paris, tél. : 01 42 78 46 42.
Le 18 octobre 2015 à 17 h 30, salle pôle artistique l’Épiphyte à Dirac (à 15 km au S-E d'Angoulême) dans le cadre du Festival « Au Gré des Arts ».

Photo : Pierre FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>