« La folle histoire du petit chaperon rouge » au théâtre des Nouveautés de Paris.

Revu et corrigé. Ce « Chaperon rouge » est inattendu mais plein d'idées. Le conte est transcrit pour notre temps et, une fois passée l'épreuve des dix premières minutes qui présentent une mère au bord de l'hystérie (clin d’œil, paraît-il, à la série « Desperate housewifes »), on entre dans une version bien jouée et chantée du récit, avec un chaperon très sexy et un loup qui ferait presque pitié tellement ses entreprises sont autant d'échecs. Les ficelles sont parfois un peu grosses, tel ce canadien à l'accent à couper au couteau, qui est évidemment bûcheron de son état. Mais on a surtout une grand-mère tout à fait intéressante, qui vit à deux cents à l'heure tout en s'imaginant qu'elle doit s'en cacher pour préserver l'image que les autres ont d'elle. Et des enfants qui se laissent prendre par ce spectacle sommes toutes bien ficelé.
Pierre FRANÇOIS
« La folle histoire du petit chaperon rouge », d'après le conte de Perrault. Avec Emmanuelle Bouaziz, Anjaya, Arnaud Delmotte, Yohann Bertinetti, Nicolas Giraud, Pascal Joseph. Mise en scène Léon. Chansons Pascal Joseph et Nicolas Giraud. Au Théâtre des Nouveautés, 24, boulevard Poissonnière 75009 Paris, Métro Grands Boulevards, samedis à 14 heures et dimanches à 13 h 30, tél. : 01 47 70 52 76. Jusqu'au 28 février, http://www.theatredesnouveautes.fr/.

Photo : Bernard-RichebeI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *