Théâtre : « Requiem pour les artistes », d’ Élizabeth Czerczuk au Théâtre Élizabetz Czerczuk, à Paris.

Dantesque, par Mireille Verenies. Élisabeth Czerczuk nous entraîne au travers d’une chorégraphie dantesque, au fin fond des enfers où une voix envoûtante, langoureuse, réveille les morts. Nous sommes plongés dans un univers souterrain qui nous prend aux tripes, nous renvoie à notre désir d’immortalité, obsession de vouloir repeindre notre vie, réaliser nos rêves inassouvis, réécrire…

Théâtre : « La Constellation des contes, Barbe-bleue, Blanche-neige et Cie », par Rébecca Stella et Danielle Barthélemy au Lucernaire, à Paris.

Été jeune public. « La Constellation des contes, Barbe-bleue, Blanche-neige et Cie » est un spectacle jeune public réussi et astucieux. Une princesse promise à succéder à sa mère la reine du livre des contes veut, avant de se mettre à ce travail, aller courir le monde. Mais son vaisseau spatial tombe en panne et, quant à…

Théâtre : « Never, never, never », de Dorothée Zumstein à Gare au théâtre, à Vitry-sur-Seine

Fantastique sentimental. « Never, never, never », malgré son titre, n’est pas l’œuvre d’un auteur anglais ou américain. Dorothée Zumstein est traductrice, ce qui explique une langue proche de la structure anglo-saxonne, selon les connaisseurs. Elle est partie d’une base réelle – Ted Hughes, « poet laureat » en 1984, dont les deux femmes successives se sont suicidées –…

Théâtre, musique, festivals : « Cirque au féminin », « Festival des caves », « La Cité des Marmots »

Bourgeonnements. Le printemps est là et on voit éclore les premiers festivals. « Cirque au féminin »* est effectivement un germe puisqu'il s'agit plutôt d'une bannière commune à deux spectacles décalés féminins regroupés en un temps fort, du 11 au 16 mai. Les figures acrobatiques du premier évoquent l'activité atomique tandis que dans le second les circassiennes…

Théâtre : « Zazie dans le métro » au Lucernaire de Paris.

Impertinente. Pas un mot n'a été modifié et « Zazie dans le métro » est une adaptation vive et comique du roman de Queneau. Le personnage de la fillette en particulier est bien interprété, il joue parfaitement le mélange de naïveté et de lucidité qui la caractérise. Conteuse autant qu'interprète, sur scène ou se réfugiant dans la…

Livre : « René Gonzalez, le théâtre pour la vie », témoignages recueillis sous la direction de Patrick Ferla, chez Buchet-Chastel.

Les livres d'hommages sont souvent ennuyeux. Et la tentation est parfois grande d'écrire avant d'être arrivé à la fin si l'ouvrage n'est pas bon. Il y a plusieurs mois que « René Gonzalez, le théâtre pour la vie » était arrivé. Impossible d'abord de trouver un moment pour le lire. Impossible ensuite, une fois commencé, de s'en…