Musique : «Opérapiécé».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…

Théâtre : « L’Amérique n’existe pas, fantaisie théâtrale », de Peter Bichsel au Théâtre Essaïon, à Paris.

« Fantaisie théâtrale » est le sous-titre le plus exact qui soit pour « L’Amérique n’existe pas ». Ce spectacle nous replonge – ce n’est pas pour rien qu’il est conseillé pour « tout public à partir de huit ans » – dans les années où nous nous demandions avec curiosité pourquoi tel mot désignait telle chose et pourquoi on n’en…

Théâtre : «Le Petit Boucher».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet…

Théâtre : « V.I.T.R.I.O.L », de Roxane Kasperski et Elsa Granat au théâtre de La Tempête, à Paris.

Parfaitement maîtrisée. « V.I.T.R.I.O.L » : le titre de la pièce est un acronyme dont le développement est tout un programme : « Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Operae Lapidem » (Explore tes entrailles et découvre le noyau sur lequel bâtir une nouvelle personnalité). Et le programme est respecté, d’une façon spectaculaire et convaincante. En effet, la pièce commence dans…

Théâtre, festival d’Avignon : « Guerre, et si ça nous arrivait ? », de Janne Teller à Présence Pasteur, à Avignon.

Si actuel ! Impossible de traiter du sujet des migrations sans être taxé d'anti-évangélique ou de donneur de leçon. Dans cette pièce, rien que du factuel de la part d'une autrice particulièrement documentée sur le sujet. Et une inversion des rôles dont on espère qu'elle ne soit pas prémonitoire… Janne Teller, qui a longtemps travaillé…