1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (7).

Du point de vue du style, il utilise le régulièrement le « cut up », introduction sans transition (mais, de toute façon, son écriture ne s’y prête pas) dans son texte d’écrits d’autres auteurs, jusqu’à une recette de cuisine. C’est pour lui une façon d’être anarchiste, de néantiser le néant. Sa prose poétique trouve toujours sa source…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (6).

Comment l’aborder ? Pour lui, ce livre, il le répète, est une tentative de « lier le passé au futur, le présent étant vide ». Il a bien conscience – lui qui est « d’accord » avec quelques idées anciennes de l’Église, comme les visions de l’enfer par sainte Thérèse d’Avila ou sœur Lucie – que même si son désir…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (5).

Cette dernière expression manifeste une des dimensions majeures de son livre : méditer sur l’existence immatérielle depuis un espace qui se situe à mi-chemin entre la folie et la mystique. Inutile de chercher dans son roman une chronologie ou un espace connus. Il y dialogue librement avec son lecteur, d’esprit à esprit, de tension vers l’infini…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (4).

On s’interroge cependant quant aux clefs de lectures permettant d’appréhender ce récit sans début ni fin – « On peut ouvrir mon livre à n’importe quelle page. », dit-il – et qui se situe dans un réel au-delà de la réalité connue. Pourquoi enfin son texte est-il si marqué par le sexe et la drogue – « Alice,…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (3).

Pourtant, on ne compte pas les formules fulgurantes. Il y a celles qui sonnent comme des slogans : « Enfoncer le fini dans l’infini ; puis dilater ce dernier jusqu’à l’explosion. », « Le sacré se fait par le dénuement et la faim ; le dépouillement et la soif. », « L’asile : la cour des non-miracles, des cœurs purs, humblement malades. ». Et celles…

Théâtre, festival d’Avignon : « Guerre, et si ça nous arrivait ? », de Janne Teller à Présence Pasteur, à Avignon.

Si actuel ! Impossible de traiter du sujet des migrations sans être taxé d'anti-évangélique ou de donneur de leçon. Dans cette pièce, rien que du factuel de la part d'une autrice particulièrement documentée sur le sujet. Et une inversion des rôles dont on espère qu'elle ne soit pas prémonitoire… Janne Teller, qui a longtemps travaillé…

PortraitPatriceObertRecadre147x72DpiPhotoDR

Livres : « Nouvelles fantasmafictioniriques », de Patrice Obert aux Éditions La Lampe de Chevet

Innocence. Quand on lit les premiers textes du recueil « Nouvelles fantasmafictioniriques », on se dit que, tiens, Patrice Obert s’attaque au genre érotique. Et que c’est plutôt réussi dans la mesure où il parvient à garder la bonne distance entre le descriptif et l’allusif, passant régulièrement de l’un à l’autre en douceur. Quand est-on dans le…